RJDH-RCA - Actualités

Centrafrique : Les Nations Unies annoncent leur soutien permanent au processus électoral

Bangui, 21 Octobre 2020 (RJDH) --- Dans le rapport rendu public par les Nations Unies, le Représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies, Mankeur Ndiaye, chef de la MINUSCA s’est appesanti mercredi 21 octobre, sur la question des élections en Centrafrique. La création d’un environnement propice est la condition sine quanon pour la tenue de ces scrutins démocratiques et apaisés, déclare-t-il.

Une dizaine de points, ont été exposés par le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies, Chef de la MINUSCA, lors de la conférence de presse hebdomadaire à Bangui. Il s’agit de la situation politique, les conditions de sécurité, la situation humanitaire, l’appui du gouvernement au processus électoral, entre autres.

Selon le rapport rendu public le lundi 19 octobre 2020, exposé par le chef de la MINUSCA, Mankeur Ndiaye, la communauté internationale, la Minusca sont « déterminées à faciliter la tenue des trois importants scrutins à venir et à contribuer à un environnement propice à ces élections, qui doivent être libres, transparentes, démocratiques et doivent se déroulées dans la sérénité et dans la paix », a-t-il rapporté.

« Cette détermination est nourrie par la volonté que j’ai trouvé chez les membres du Conseil de Sécurité, d’accompagner la RCA dans ces étapes importants » a ajouté le Représentant spécial.

Il est envisagé la prolongation de la mission de la MINUSCA dans le même cadre pour tous le processus à venir, « c’est la raison pour laquelle j’ai tenu à saluer  la clairvoyance du Conseil de Sécurité qui avait bien voulu en novembre dernier, confier à la MINUSCA un mandat électoral et j’ai également sollicité l’extension de ce mandat électoral aux élections locales de 2021 et 2022 », a suggéré Mankeur Ndaye, chef de la MINUSCA.

L'optimisme de la MINUSCA à quelques mois des élections, n'est pas du tout partagé par une partie de la classe politique estimant que ces échéances électorales seront bâclées. 

Auguste Bati-Kalamet

jeudi, 22 octobre 2020 14:04 Écrit par Dans INFO-ELECTIONS

Centrafrique : l’ancienne présidente de transition participe à Rome au prix international Zayed

BANGUI, le 22 octobre 2020-RJDH) ---L’ancienne présidente de transition Catherine Samba-Panza participe à l’ouverture de la Commission d'Arbitrage du prix international Zayed pour la Fraternité Humaine qui s'ouvre ce jeudi 22 octobre à Rome en Italie. Elle y prend part en sa qualité de double qualité de membre du jury et du comité supérieur pour la fraternité humaine.

C'est un prix d'une valeur d'un million de dollars qui vise à encourager et soutenir les particuliers, les institutions et les organisations ayant apporté une contribution significative à la promotion de la paix et la gestion de conflit. C'est dans cette vision que l'ex présidente de la transition a répondu à l'invitation du Pape François et du Grand Imam d'Al-Azhar, premiers récipiendaires du prix, pour prendre part ce 22 octobre à Rome à cette réunion de haut niveau.

La désignation de Samba-Panza selon le communiqué relatif à la réunion de Haut niveau de la Commission, récompense, "les efforts remarquables déployés pour conclure un accord de paix permanent entre les parties en conflit. Sa désignation confirme la portée du leadership international au regard de ses efforts à relever les défis liés à la préservation de la cohésion sociale et la paix ", peut-on lire.

L'ancienne présidente centrafricaine de transition sera reçue par le Pape François vendredi 23 octobre.

Elle a été désignée comme membre du comité supérieur le 08 aout 2020 par les autorités religieuses, Pape François et le Grand Imam Al-Azhar Al-Tayyib, les premiers récipiendaires du prix international Zayed.

Catherine Samba-Panza est candidate à la présidentielle de décembre 2020 en Centrafrique.

Judicaël Yongo

jeudi, 22 octobre 2020 13:48 Écrit par Dans Politique

Centrafrique : Vrai, des dispositifs contre la Covid-19 sont mis en place en milieu scolaire dans la Nana-Mambéré

BANGUI, le 21 octobre 2020(RJDH/Fact-Checking) ----La rumeur selon laquelle le déroulement des épreuves du baccalauréat constitue un moyen de propagation de la pandémie de la Covid19 dans la préfecture de la Nana-Mambéré, précisément à Bouar est une fausse information. Car, l’UNICEF, a doté plusieurs établissements dans ladite localité, afin de lutter contre la propagation du Coronavirus durant le déroulement des épreuves du baccalauréat dans ladite zone.

La rumeur a été recueillie la première semaine du mois d’octobre par l’équipe du RJDH et se présente comme suit : « le déroulement des épreuves du baccalauréat à Bouar est un facteur de la propagation de Covid-19 ». Cette  rumeur est une véritable fausse information qui vise à troubler les populations de la ville de Bouar en général sur le danger que peuvent courir leurs enfants durant les épreuves du baccalauréat dans la localité.

Un dispositif avec l’appui de l’Unicef et de Cordaid à Bouar

Pour démystifier ces inquiétudes qui minent la population de Bouar, notre rédaction du Fact-checking a pu joindre l’inspection académique de la Nana-Mambéré. L’inspecteur d’académie,  Faustin Gbazadi a rassuré les parents d’élèves de sa localité de leur inquiétude sur la possible contamination de leurs enfants par la Covid-19, lors du déroulement des examens du baccalauréat.

Pour l’autorité académique, des kits de lavage des mains ont été remis par l’Unicef, et l’ONG internationale Cordaid, « Des kits de lavage des mains ont été distribués dans tous les établissements secondaires par l’Unicef, et l’ONG Cordaid, afin de prévenir les élèves contre la propagation de la Covid19, lors des récents examens du baccalauréat. En sus de ces kits, le gouvernement a aussi mis à disposition de ces élèves des masques à Bouar, et dans certaines villes de la Nana-Mambéré comme Baboua, Baoro et bien d’autres », a relevé Faustin Gbazadi.

L’Unicef a quant à lui  affirmé avoir fourni 142 dispositifs de lavage des mains dans la préfecture de la Nana-Mambéré, et la Sangha-Mbaéré, permettant à plus de 7100 élèves d’adopter des gestes barrières contre la Covid19,  « Avec le soutien du Fonds Bêkou, nous avons fourni 142 dispositifs de lavage des mains dans la Nana-Mambéré et la Sangha-Mbaéré, ce qui permet à 7100 élèves de classes d’examen d’adopter des gestes barrières contre la Covid19 », a indiqué l’Unicef, sur sa page officielle Twitter.

Attention aux fausses informations qui circulent vite, car elles peuvent nuire à l’avenir des enfants qui sont en train de composer les examens de fin d’année en Centrafrique en général, et dans la Nana-Mambéré en particulier. Suivez seulement les consignes donnés par les autorités, et prenez garde car les fausses informations tuent plus que la Covid-19.

Fiacre SALABE

Vous voulez vérifier une information qui vous parait douteuse ou fausse ? Contacter notre rédaction au +236 75 38 58 52, 75 42 33 32 ou contacter directement l’émission : « Eke sioni sango » de la radiofréquence RJDH +236 72 2795 20. Ecrivez-nous aussi à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

mercredi, 21 octobre 2020 12:47 Écrit par Dans Fact Checking

Centrafrique : Vrai, des dispositifs contre la Covid-19 sont mis en place en milieu scolaire dans la Nana-Mambéré

BANGUI, le 21 octobre 2020(RJDH/Fact-Checking) ----La rumeur selon laquelle le déroulement des épreuves du baccalauréat constitue un moyen de propagation de la pandémie de la Covid19 dans la préfecture de la Nana-Mambéré, précisément à Bouar est une fausse information. Car, l’UNICEF, a doté plusieurs établissements dans ladite localité, afin de lutter contre la propagation du Coronavirus durant le déroulement des épreuves du baccalauréat dans ladite zone.

La rumeur a été recueillie la première semaine du mois d’octobre par l’équipe du RJDH et se présente comme suit : « le déroulement des épreuves du baccalauréat à Bouar est un facteur de la propagation de Covid-19 ». Cette  rumeur est une véritable fausse information qui vise à troubler les populations de la ville de Bouar en général sur le danger que peuvent courir leurs enfants durant les épreuves du baccalauréat dans la localité.

Un dispositif avec l’appui de l’Unicef et de Cordaid à Bouar

Pour démystifier ces inquiétudes qui minent la population de Bouar, notre rédaction du Fact-checking a pu joindre l’inspection académique de la Nana-Mambéré. L’inspecteur d’académie,  Faustin Gbazadi a rassuré les parents d’élèves de sa localité de leur inquiétude sur la possible contamination de leurs enfants par la Covid-19, lors du déroulement des examens du baccalauréat.

Pour l’autorité académique, des kits de lavage des mains ont été remis par l’Unicef, et l’ONG internationale Cordaid, « Des kits de lavage des mains ont été distribués dans tous les établissements secondaires par l’Unicef, et l’ONG Cordaid, afin de prévenir les élèves contre la propagation de la Covid19, lors des récents examens du baccalauréat. En sus de ces kits, le gouvernement a aussi mis à disposition de ces élèves des masques à Bouar, et dans certaines villes de la Nana-Mambéré comme Baboua, Baoro et bien d’autres », a relevé Faustin Gbazadi.

L’Unicef a quant à lui  affirmé avoir fourni 142 dispositifs de lavage des mains dans la préfecture de la Nana-Mambéré, et la Sangha-Mbaéré, permettant à plus de 7100 élèves d’adopter des gestes barrières contre la Covid19,  « Avec le soutien du Fonds Bêkou, nous avons fourni 142 dispositifs de lavage des mains dans la Nana-Mambéré et la Sangha-Mbaéré, ce qui permet à 7100 élèves de classes d’examen d’adopter des gestes barrières contre la Covid19 », a indiqué l’Unicef, sur sa page officielle Twitter.

Attention aux fausses informations qui circulent vite, car elles peuvent nuire à l’avenir des enfants qui sont en train de composer les examens de fin d’année en Centrafrique en général, et dans la Nana-Mambéré en particulier. Suivez seulement les consignes donnés par les autorités, et prenez garde car les fausses informations tuent plus que la Covid-19.

Fiacre SALABE

Vous voulez vérifier une information qui vous parait douteuse ou fausse ? Contacter notre rédaction au +236 75 38 58 52, 75 42 33 32 ou contacter directement l’émission : « Eke sioni sango » de la radiofréquence RJDH +236 72 2795 20. Ecrivez-nous aussi à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

mercredi, 21 octobre 2020 12:47 Écrit par Dans Fact Checking

Centrafrique : la proclamation des résultats des examens en cours

BANGUI, 21 octobre 2020 (RJDH)---Les résultats des examens notamment le concours d’entrée en 6ème ont débuté hier dans la soirée du mardi 20 octobre. Les autres à savoir le baccalauréat du 1er tour et le brevet des collèges sont attendus toujours dans cette semaine, selon le ministère en charge de l’éducation nationale, alors que la rentrée scolaire est déjà effective dans le pays.

Alors que la rentrée est effective en Centrafrique mais les parents d’élèves sont toujours dans l’attente des résultats des examens du concours d’entrée en 6ème, du brevet des collèges et du baccalauréat. C’est dans ce contexte que le directeur de cabinet au ministère de l’enseignement primaire et secondaire, Ernest Mada, a rassuré que ces résultats seront proclamés au courant de la semaine. Entretemps la proclamation des résultats du concours d’entrée en 6ème a débuté le mardi soir sur les zones de la radio nationale.

« Les résultats du concours d’entrée en 6ème, dans l’inspection d’académie de Bangui seront disponibles en milieu de semaine et nous auront l’ensemble des résultats pour les huit inspections d’académie la fin de cette semaine. Après cette première phase de reprise à l’exception des enfants des classes de terminale et ceux des classes de CM2 et 6ème, je tiens à préciser que le mariage de la reprise sera complété définitivement une fois que nous aurons terminé les résultats du Bac d’ici la fin du mois de novembre », a annoncé Ernest Mada, directeur de cabinet au ministère de l’enseignement primaire et secondaire.  

La rentrée scolaire 2020-2021 a été effective depuis lundi 19 octobre dernier dans plusieurs établissements scolaires des huit inspections d’académiques. Mais cette année, la rentrée est graduelle en fonction de la disponibilité des résultats des examens finaux.

Suite à l'inquiétude des parents, le directeur de cabinet au ministère de l’éducation nationale Ernest Mada a rassuré les parents que les résultats seront d'ici la fin de la semaine,

Africain Kazangba, président de la fédération nationale de l’association des parents d’élèves de Centrafrique pense pour sa part que ce retard est dû à un problème technique au niveau de chaque inspection d’académie. Et la fédération va se rapprocher auprès de ces inspections pour s'enquérir de la situation, « nous avons déjà lancé la rentrée, mais on attend les résultats dans la semaine. S’agissant de la question des résultats du concours d’entrée en 6ème et du Bac je crois que c’est un problème technique au niveau de chaque inspection académique. Nous allons rapprocher des inspections d’académie pour voir à peut prêt où en sommes-nous avec ce niveau de proclamation » a expliqué le président de la fédération nationale de l’association des parents d’élèves de Centrafrique.

La rentrée scolaire 2020-2021 est fixée par le gouvernement centrafricain. Cette année, la reprise des classes est graduelle par rapport à la pandémie de coronavirus déclarée en République Centrafricaine le 14 mars 2020.

Jocelyne Nadège Kokada

mercredi, 21 octobre 2020 11:44 Écrit par Dans EDUCATION

Centrafrique : Le RDC annonce l’investiture de Désiré Kolingba à la prochaine présidentielle

BANGUI, 21 octobre 2020 (RJDH) ---Contrairement aux rumeurs sur l’état sanitaire critique du Désiré Bilal Nzanga Kolingba qui l’empêcherait à se porter candidat aux élections groupées de décembre, le Porte-Parole du parti Pascal Koyamene rassure que le RDC ne présentera aucun autre candidat si ce n’est Désiré Kolingba.

La réaction du porte-parole du parti Rassemblement Démocratique Centrafricain RDC intervient dans un contexte ou des rumeurs font état de l’état critique de santé de Désiré Nzanga Kolingba ce qui va invalider sa candidature aux élections groupées. « Ces rumeurs fantaisismes qui circulent sur la toile, sur les réseaux sociaux tendons à faire croire que Désiré Nzanga Koligba ne sera jamais candidat à la présidentielle et il va rallier le pouvoir en place ou la plate-forme Bé-Oko sont faux et archi faux. C’est qu’il était souffrant oui c’est normal et c’est humain comme tous autres humains. Mais après avoir été admis à l’hôpital, il va bien et bientôt il sera de retour avant le dépôt des dossiers de candidature », a réagi Pascal Koyamené porte-parole du parti.

Il a par ailleurs précisé qu’il sera investi candidat à la présidentielle lors du prochain congrès de ce parti Pascal Koyamene. « Il sera investi officiellement candidat du RDC à la présidentielle lors de notre congrès qui aura lieu dans bientôt à Bangui la capitale Centrafricaine. Donc je tiens à rassurer les militantes et militants du RDC qu’il sera la bientôt et le congrès aura bel et bien lieu le 22 octobre à Bangui ».

Le congrès du RDC est attendu du 22 et 24 à Bangui, une occasion pour le parti d’investir officiellement le candidat dudit parti.

Ketsia Kolissio

 

mercredi, 21 octobre 2020 11:42 Écrit par Dans Politique

Centrafrique : la proclamation des résultats des examens en cours

BANGUI, 21 octobre 2020 (RJDH)---Les résultats des examens notamment le concours d’entrée en 6ème ont débuté hier dans la soirée du mardi 20 octobre. Les autres à savoir le baccalauréat du 1er tour et le brevet des collèges sont attendus toujours dans cette semaine, selon le ministère en charge de l’éducation nationale, alors que la rentrée scolaire est déjà effective dans le pays.

Alors que la rentrée est effective en Centrafrique mais les parents d’élèves sont toujours dans l’attente des résultats des examens du concours d’entrée en 6ème, du brevet des collèges et du baccalauréat. C’est dans ce contexte que le directeur de cabinet au ministère de l’enseignement primaire et secondaire, Ernest Mada, a rassuré que ces résultats seront proclamés au courant de la semaine. Entretemps la proclamation des résultats du concours d’entrée en 6ème a débuté le mardi soir sur les zones de la radio nationale.

« Les résultats du concours d’entrée en 6ème, dans l’inspection d’académie de Bangui seront disponibles en milieu de semaine et nous auront l’ensemble des résultats pour les huit inspections d’académie la fin de cette semaine. Après cette première phase de reprise à l’exception des enfants des classes de terminale et ceux des classes de CM2 et 6ème, je tiens à préciser que le mariage de la reprise sera complété définitivement une fois que nous aurons terminé les résultats du Bac d’ici la fin du mois de novembre », a annoncé Ernest Mada, directeur de cabinet au ministère de l’enseignement primaire et secondaire.  

La rentrée scolaire 2020-2021 a été effective depuis lundi 19 octobre dernier dans plusieurs établissements scolaires des huit inspections d’académiques. Mais cette année, la rentrée est graduelle en fonction de la disponibilité des résultats des examens finaux.

Suite à l'inquiétude des parents, le directeur de cabinet au ministère de l’éducation nationale Ernest Mada a rassuré les parents que les résultats seront d'ici la fin de la semaine,

Africain Kazangba, président de la fédération nationale de l’association des parents d’élèves de Centrafrique pense pour sa part que ce retard est dû à un problème technique au niveau de chaque inspection d’académie. Et la fédération va se rapprocher auprès de ces inspections pour s'enquérir de la situation, « nous avons déjà lancé la rentrée, mais on attend les résultats dans la semaine. S’agissant de la question des résultats du concours d’entrée en 6ème et du Bac je crois que c’est un problème technique au niveau de chaque inspection académique. Nous allons rapprocher des inspections d’académie pour voir à peut prêt où en sommes-nous avec ce niveau de proclamation » a expliqué le président de la fédération nationale de l’association des parents d’élèves de Centrafrique.

La rentrée scolaire 2020-2021 est fixée par le gouvernement centrafricain. Cette année, la reprise des classes est graduelle par rapport à la pandémie de coronavirus déclarée en République Centrafricaine le 14 mars 2020.

Jocelyne Nadège Kokada

mercredi, 21 octobre 2020 10:10 Écrit par Dans EDUCATION

Centrafrique : l’Autorité Nationale des Elections fixe la date des dépôts de candidatures aux prochaines élections

BANGUI, 21 octobre 2020 (RJDH)---Dans un communiqué de presse publié par l’Autorité Nationale des Elections le lundi 19 octobre dernier, la date du dépôt des candidatures à la présidentielle et aux législatives est enfin connue. Les dépôts commencent à partir du 1er pour finir le 10 novembre 2020.

L’organe en charge des élections en Centrafrique invite les candidats à retirer les formulaires à partir du 25 au 31 octobre 2020. Il s’agit là d’une importante étape franchie dans le processus électoral en cours et qui traduit la volonté du gouvernement à aller aux élections coute que coute le 27 décembre 2020 dans le souci de respecter la Constitution du 30 mars 2016.

« Les dépôts des dossiers des candidatures aux différents scrutins de fin d’année seront ouverts du 1er au 10 novembre prochain et le retrait des formulaires est prévu entre le 25 et 31 octobre 2020 », indique le communiqué de presse de l’Autorité Nationale des Elections(ANE).   

Même si l’opposition table sur l’impossibilité de tenir la date du 27 décembre, la plupart de ces leaders se sont déclarés candidats à la présidentielle de décembre prochain. Selon Mankeur Ndiaye le chef de la Minusca, face au conseil de sécurité de l’ONU le lundi dernier, a fait savoir que « 16 personnalités ont déjà annoncé leur candidature à la présidentielle de décembre 2020 ».

Jocelyne Nadège Kokada

mercredi, 21 octobre 2020 09:55 Écrit par Dans INFO-ELECTIONS

Centrafrique : Le CICR dote le centre handicapé du 4ème arrondissement de Bangui en kits de protection

BANGUI, le 21 octobre 2020(RJDH)---Le Centre de Rééducation et d’Appareillage des Personnes Handicapées et Moteurs(CRAHM) a été doté ce mardi 20 octobre en kits de protection composés des paravents et des draps. Un don du Comité International de la Croix-Rouge à hauteur de huit millions de francs CFA pour soutenir le personnel dans la prise en charge des patients et la lutte contre la pandémie de Covid_19.

Les dons sont composés de panneaux solaires, huit batteries, trente draps pour le couchage et douze paravents pour séparer et protéger l’intimité des patients. Cet appui du CICR intervient dans un contexte marqué par la pandémie de Covid-19 et permet au Centre de Réduction et d’Appareillage des Personnes Handicapées et Moteurs de lutter efficacement contre le coronavirus dans le centre.

Aly Ouatara, Coordonnateur de santé au CICR, ce don vient renforcer les capacités de prise en charge des patients en cette période de covid-19, « c’est par rapport à l’arrivée de covid-19 qu’on a eu la demande de la part du centre pour permettre les meilleures mesures d’hygiène. Nous avons jugé important de séparer les patients par les lits à au moins deux mètres avec des parents. Deuxièmement, les patients dormaient sur les matelas non couverts. Pour nous, ce n’était pas humain et il fallait leur fournir des draps pour un meilleur traitement », a justifié le coordonnateur.       

Un appui salué par la Directrice du centre Merveille Mbala, qui en appelle aux personnes de bonne volonté d’emboiter le pas, « nous sommes très heureux de recevoir les 30 paravents et 30 draps de la part du CICR. Cela va nous aider à prendre en charge ces handicapés. J’en profite pour lancer un appel aux personnes de bonne volonté de nous venir en aide car, nous avons beaucoup de choses à réaliser mais pour des raisons de difficultés financières, nous sommes limités dans l’assistance », a lancé la coordonnatrice de CRAHM.

Le Comité International de la Croix-Rouge en Centrafrique assiste les personnes touchées par les conflits ou violences communautaires dans le pays. Cette intervention entre dans le cadre de son programme de lutte contre la pandémie de Coronavirus. En 2019, le CRAHM a enregistré plus de 1000 patients et en 2020, plus de 800 patients pour la rééducation fonctionnelle.

Sandra Cynthia Belly.

mercredi, 21 octobre 2020 09:49 Écrit par Dans SANTE

Centrafrique : Attention, aucune preuve n’atteste que le second groupe de baccalauréat n’aura pas lieu en Centrafrique.

BANGUI, 20 octobre 2020 (RJDH/Fact-Checking)---En Centrafrique la rumeur selon laquelle il n’aura pas le second groupe du baccalauréat 2020 est une fausse rumeur selon la Direction des examens et concours.

 Compte tenu de l’évolution des cas liés au covid-19 en RCA, le ministère d’enseignement primaire et secondaire a enduré des effets dans son processus. A un moment donné les activités pédagogiques ont été suspendues pendant quatre mois juste le temps pour permettre aux autorités centrafricaines de voir l’état d’évolution de la Pandémie. Et après y avait la reprise des activités pédagogiques.

Suite de cela, des rumeurs et des fausses informations ne cessent pas de circuler. Tel en est le cas de cette rumeur qui circule de bouche à oreille dans la ville de Bangui ainsi dans l’arrière-pays en ces termes : « le second groupe du baccalauréat pour cette année n’aura pas lieu de suite aux effets de covid-19 sur le système éducatif ». Ceci est une fausse information

Une information non officielle

Pour vérifier cette information la rédaction de fact-checking du Réseau des Journalistes pour les Droits de l’Homme a contacté la Direction des Examens et Concours scolaires et professionnels qui trouve dangereuse cette information.

« C’est absolument faux ! Cela n’est pas sorti de la bouche d’un responsable du ministère de l’éducation nationale. Nous venons de finir l’organisation du premier tour, présentement les cinquante centres qui ont composé le baccalauréat aujourd’hui leurs copies sont au niveau de la cellule d’archivage et les corrections ont déjà démarré. Alors d’ici peu de temps   nous allons publier les résultats du premier tour et nous allons aussi organiser le second groupe toujours dans le contexte de la pandémie à coronavirus en respectant les mesures barrières. Donc les Centrafricains doivent savoir qu’il aura le second groupe. Je demande aux candidats d’observer la patience », a affirmé professeur Rufin Modeste Bissaholo, Directeur des examens et concours scolaires et professionnels.

Le baccalauréat est régi par un arrêté ministériel dénommé « arrêté réaménageant le régime de baccalauréat en République Centrafricaine ». Cet arrêté prévoit deux tours de baccalauréat donc pour l’heure actuelle aucun arrêté n’est venu abréger le premier arrêté.

 

Face à cette triste vérité  pandémique ne vous protégez non uniquement de covid-19 cependant protégez-vous pareillement des rumeurs et fausses informations.

Britney Line Ngalingbo/Redaction du Fact-checking (AFC)

Vous voulez vérifier une information qui vous parait douteuse ou fausse ? Contacter notre rédaction au +236 75 38 58 52, 75 42 33 32 ou contacter directement l’émission : « Eke sioni sango » de la radiofréquence RJDH +236 72 2795 20. Ecrivez-nous aussi à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

mardi, 20 octobre 2020 12:18 Écrit par Dans Fact Checking
Page 2 sur 78