Sport
lundi, 25 novembre 2019 16:02

Centrafrique : Les footballeurs centrafricains absents du titre de meilleur footballeur continental de l’année 2019

BANGUI, le 25 novembre 2019 (RJDH)---Aucun joueur centrafricain de football ne figure dans la liste des 23 joueurs africains nominés pour le titre de meilleur footballeur continental. La liste a été dévoilée ce dimanche 24 novembre par la Confédération Africaine de Football(CAF). Cette absence s’explique par le faible niveau du championnat local et l’absence des joueurs centrafricains dans les grands championnats africains et européens à l’exception de Geoffrey Kondogbia évoluant en Espagne.

Encore une fois de plus et de manière prévisible, aucun footballeur centrafricain ne figure dans la liste des trente (30) joueurs du continent en lice pour gagner le Ballon d’Or Africain de cette année. Dans cette liste publiée par la CAF ce dimanche 24 novembre, trente (30) footballeurs de 12 nationalités évoluant sur le continent et ailleurs sont choisis.

 

L’on s’attendait au moins à ce qu’on y retrouve Geoffrey Kondogbia, le capitaine de la sélection centrafricaine évoluant au FC Valence, vainqueur de la Coupe du Roi qui a aussi montré un niveau pouvant égaler les grands noms du football européen en Champion’s League. Mais non, il n’y est pas car, ses blessures récurrentes perturbant sa saison en seraient la cause.

 

Pour les observateurs du football centrafricain, cela s’explique d’abord par « le faible niveau du championnat local encore amateur».

 

Le problème du football centrafricain se résume sur un programme cohérent pour le développement

 

D’aucuns estiment aujourd’hui que le ministère de la jeunesse et des sports, doit concevoir un programme cohérent pour le développement du sport en général et du football en particulier. « Des écoles de football doivent être créées pour permettre une bonne formation des jeunes qui veulent s’épanouir dans la pratique du football ».

 

En outre, le projet de Loi sur le fonds du développement du sport qui traine encore doit être remis sur la table du parlement pour approbation et promulgation par le chef de l’état.

En Centrafrique, les fédérations sportives n’ont pas de sponsors – seul le gouvernement supporte toutes les charges pour les compétitions nationales et internationales.

Le Ministère de la Jeunesse et des Sports est invité à collaborer dans un climat de confiance, de  franchise et de transparence avec toutes les fédérations nationales sportives. Les jeunes veulent s’épanouir comme les autres jeunes du monde, d’où nécessité de leur offrir des opportunités à travers des formations et participations aux compétitions nationales et  internationales. Les fonds décaissés par le gouvernement centrafricain, est l’argent du contribuable, il doit être bien géré au profit des bénéficiaires notamment les sportifs et leurs encadreurs. 

Du côté des joueurs, absence de performance dans leur club respectif et autant de problèmes qui minent le football centrafricain.

Centrafrique : 4 arbitres internationaux quittent Bangui pour Brazzaville