Société
mardi, 21 janvier 2020 12:04

Centrafrique : Les travaux de réhabilitation du rond-point des Martyrs sont lancés

BANGUI, le 21 janvier 2020 (RJDH)---Les travaux de pose des pavés d’intersection du rond-point Martyrs, ont démarré ce lundi à Bangui. C’est un projet du gouvernement centrafricain qui consiste à réhabiliter tous les ronds-points de la capitale, tombés en désuétude.

Les travaux ont commencé depuis le 19 janvier par la fermeture des axes du rond-point pour la pose des pavés. Une innovation du ministère des travaux publics qui consiste à réaménager le rond-point des martyrs en pavés routiers bloquants. Les 4 axes du monument des Martyrs sont bloqués depuis 72 heures, pour des travaux de réaménagement cette fois-ci, le bitumage est exclu, place aux pavés, enfin pour un monument hautement symbolique pour le pays.

Le Directeur Général de la société Choisy Sarl, Landry Choisy, retenue pour l’exécution de ces travaux, précise que le choix des pavés est judicieux pour un pays comme la Centrafrique. « Nous allons commencer par les travaux de décapage des couches de bétons. Les travaux consistent à réaménager totalement le rond-point en mettant en place des pavés routiers auto bloquant. C’est une innovation que le ministère des travaux publics et l’entretien routier à amener cette année pour la RCA », a déclaré Landry Choisy.

Des études de faisabilité et du traitement de sol ont été déjà faites avant le lancement des travaux, selon le Directeur Général de la société Choisy Sarl, « des études de faisabilité et du traitement du sol avant le démarrage de construction. Si on arrive à ménager le rond-point des Martyrs en pavé, ce qui va être le premier en RCA, et à partir de là tout le monde va constater la qualité et l’innovation, mais pour l’instant c’est un projet pilote et ne concerne que le rond-point des Martyrs. Mais je pense qu’après ce rond- point, nous avons des projets en vue, concernant les pavés ».

La qualité du travail qui sera fait déterminera les prochains travaux des intersections de la capitale, si le choix des pavés est conforme au problème de dégradation des ronds-points, « c’est une innovation. Dans les années à venir, nous allons construire des routes en pavé comme dans d’autres pays. Bien sûr y a eu des études de faisabilité, il y a eu des tests au niveau de laboratoires des travaux publics pour des bétons y compris même des traitements des sols en termes de couche de base pour supporter des charges », a indiqué Landry Choisy.

La durée d’exécution de ces travaux est de trois mois et, pour des raisons de sécurité, les avenues menant au rond-point des martyrs sont fermées.

 Nadège Kokada

lundi, 20 janvier 2020 15:46

Centrafrique : Trois jeunes vainqueurs du concours de lecture du Coran attendus au Gabon

BANGUI, le 20 janvier 2020(RJDH)---Mahamat Abdelatif, Idriss Mahamatzene et Abdourachid Moussa sont trois jeunes musulmans centrafricains qui vont représenter le pays au concours du Coran au Gabon prochain à l’issue d’un concours organisé le dimanche 19 janvier.

La décision est rendue officielle dimanche 19 janvier à l’issue de la 2ème édition du concours de lecture de Coran organisé par la fondation Mohamed VI des Oulémas africains section de Bangui à la mosquée centrale de Bangui dans le 3e arrondissement.  25 participants dont 10 filles et trois autres participants venus de province étaient en lice. La lecture complète du coran en Warsh, en Halfs ou autres mais aussi la mémorisation de 10 Hizib sont les principales épreuves de ce concours.

« Chaque candidat doit valoriser sa connaissance sur la sainte écriture en récitant les versets en tête », selon l’Imam Salehou Ndiaye président de la fondation Mohamed VI des Oulémas africains section de Centrafrique.  « C’est une manière d’amener les jeunes à s’intéresser au Coran afin de mieux s’approprier sa vraie valeur », beaucoup assimile les djihadistes aux musulmans, mais nous voulons à travers ce concours soigné cette image, a-t-il poursuivi.

A la fin des travaux, le jury à l’unanimité a délibéré en déclarant qualifié Mahamat Abdelatif en Hafs sur 4 candidats, Idriss Mahamatzene en Warch devant 3 participants et enfin Abdourachid Moussa en Hizib précède 6 garçons et 3 filles en cette section.

Satisfait de sa performance, Abdourachid Moussa se confie au RJDH, « ce n’est pas de la magie mais le travail. Je compte faire mieux au Gabon », quant à Khalil Balkissou, candidate malheureuse en section Hafs, « j’appelle mes paires filles à se donner au travail, de ne pas se borner à rester à la maison pour rien. Ce que fait un homme, une femme peut le faire. Même si cela ne marche pas aujourd’hui Incha Allah demains ça ira », dit-elle sur une note d'espoir.

Pour Aboubakar Moukadas Nour, ministre de l’éducation nationale, il salue l’initiative. « Ce que fait la fondation Mohammed VI est une valeur ajoutée pour le retour de la paix en République Centrafrique ».

Ce concours est initié par le roi Mohammed VI du Maroc pour une réponse à la montée de violence faite dans le monde par des personnes confondues aux musulmans.

Severin Garba

lundi, 20 janvier 2020 15:29

Centrafrique : Des habitants de Ngongonon 6 soulagés par la construction d’un forage

BANGUI, le 20 janvier 2020 (RJDH)--- Dans le cadre du RCPCA, le gouvernement Centrafricain a construit un forage au quartier Ngongonon 6, dans le 8ème arrondissement de Bangui, une première tentative visant à apporter une solution au problème d’eau potable auquel fait face les habitants de la localité en cette période de saison sèche.  

L’installation de ce forage au quartier Ngongonon 6 est un début de soulagement pour la population locale. Pour mémoire, le secteur avait été fortement frappé l’an dernier lorsque les difficultés d’accès à l’eau potable se faisait sentir avec acuité.

Mais face à un effectif estimé à plus de treize mille habitants, Balla Moustapha, chef du quartier de Ngongonon 6, souhaite à ce que d’autres forages soient construits pour permettre aux habitants d’accéder à l’eau potable et de limiter des cas de vols et de bousculades. « Effectivement, il y a un seul forage dans le 8ème arrondissement de Bangui mais c’est insuffisant. Nous avons une population d’environ treize mille habitants et donc il faut augmenter le nombre des forages puisque les gens sont nombreux », en ajoutant que cela occasionne des scènes de bousculade, « c’est un seul point d’eau et les gens se bousculent pour se faire une place sans cela, il va falloir passer des heures. Il faut nous en offrir d’autres », a-t-il souhaité

Un avis partagé par une mère de famille venue aussi s’approvisionner en eau, « on ne peut pas toujours se plaindre mais les difficultés n’y manquent pas. Nous sommes obligées soit de venir veiller soit payer quelqu’un pour faire la queue et surveiller les bidons car, les vols y sont fréquents. Nous plaidons pour que le nombre des forages soit augmenté en vue de répondre aux besoins des habitants », a-t-elle plaidé.

Le gouvernement centrafricain face aux problèmes récurrents d’accès à l’eau potable en saison sèche, avait annoncé la construction de plus de 100 forages dans les 8 arrondissements de Bangui. Lors d’un entretien accordé au RJDH, le Directeur de cabinet du ministère de l’hydraulique, a affirmé que 50 forages ont été déjà construits dans le cadre de ce projet.

Sandra Belly