Société
lundi, 10 août 2020 14:19

Centrafrique : de plus en plus de jeunes touchés par la Covid-19

BANGUI, 10 août 2020 (RJDH) ---La population jeune est particulièrement touchée par la pandémie de la Covid-19 en Centrafrique, selon Dr Patrice Féléma, Coordonnateur de la commission communication et engagement commentaire au ministère de la santé publique.

La cartographie de l'épidémie de la Covid-19 en Centrafrique montre que 50% du territoire est déjà touché. Le pays redoute une épidémie de type généralisé dans un pays où 73% de la population est constituée des jeunes.

Depuis le début de cette pandémie en Centrafrique le 14 mars 2020, elle affecte beaucoup plus les jeunes de 30 à 44 ans au regard des données du ministère de la santé.  Selon les données récentes au 7 août 2020, au moins 1592 cas, soit 34% de contamination concerne les jeunes de 30 à 39 ans. Les jeunes de 20 à 29 ans sont au nombre de 966 soit 20%.

Aussi, le taux de décès parmi les jeunes de 30 à 44 est le plus élevé et représente 44% de 60 décès liés à la Covid-19 en Centrafrique en cette période.

Dr Féléma soutient que les actions de prévention doivent être désormais orientées vers la jeunesse avec l'implication des groupes communautaires jeunes, ceci sans oublier les autres cibles comme les cas de comorbidité.

La Centrafrique a enregistré au 08 août 2020, 4641 cas avec 1721 guérisons et 60 décès.

Fridolin Ngoulou

 

 

mercredi, 05 août 2020 10:15

Centrafrique : l’appel du GSTC à la cession de travail n’est pas observé dans la capitale

BANGUI, 05 aout 2020 (RJDH) –Le mot d’ordre du Groupement syndical des travailleurs de Centrafrique(GSTC) relatif à la cessation de travail n’est pas suivi dans la capitale ce mardi 4 août 2020 comme attendu les camarades.

Tous les services publics et privés ont maintenu leur rythme malgré l’appel du GTSC pour une grève générale les 04 et 05 aout.

L’échec, pour quelques-uns, c’est le manque de sensibilisation de tous les travailleurs à propos de cette journée, « nous avons écouté ce mot d’ordre. Nous avons constaté qu’il existe deux camps. Celui du GSTC avec le secrétaire général Firmin Zoh-Pounguélé et GTSC avec Gervais Lakosso, coordonnateur du groupe de travail de la société civile, qui ont différemment fixé les jours de grève », a remarqué Thibaut Logbama-Mokolet, Directeur des métiers d’artisanat au ministère des Petites et Moyennes Entreprises.

En passant par la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS), le constat révèle que tout le personnel est au poste.

D’autres parlent des avis divergents au sein des syndicalistes qui ont eux-mêmes, « annoncé la suspension de cette grève générale. »

Plusieurs mouvements de grève sont programmés dans la capitale à partir de ce début de la semaine. Il s’agit du syndicat du personnel de santé qui projette une grève de 14 jours à compter de mercredi 5 au 17 aout 2020, et du Groupe de Travail de la société civil  de Gervais Lakosso qui a maintenu le mot d’ordre du mercredi 05 aout.

Auguste Bati-Kalamet

lundi, 03 août 2020 16:05

Centrafrique : le mouvement Talitha Khoum de Didacien Kossimatchi met en garde les initiateurs de la ville morte

BANGUI, 03 aout 2020 (RJDH)---- Didacien Kossimatchi, leader de Talitha Koum proche du régime en place, met en garde les initiateurs de la ville morte des mardi et mercredi prochain et demande à la population de vaquer librement à leurs occupations les jours indiqués pour la ville morte. Il l’a fait savoir dans une déclaration faite lundi 03 aout au siège du MCU dans le 5ème arrondissement de Bangui.

De Abdoulaye Issène pour aboutir à la paix à Ndélé et au désarmement des éléments du FPRC en passant par Sidiki Abass, leaders des 3-R qui selon lui est actuellement en perte de vitesse,  Didacien Kossimatchi a rappelé les circonstances ayant abouti à cette concertation à huis-clos entre Ali Darassa leaders de l’UPC et Firmin Ngrebada, Premier ministre, actuel sujet à polimique.

« Cet appel fait suite fait suite au huis-clos organisé entre le gouvernement, le groupe de facilitateur de l’Union Africaine, et le chef rebelle Ali Darassa, sur un certain nombre de préoccupations liés à la sécurité, dont le caractère hautement sensible, interdit toutes spéculations au grand public.  Les manipulateurs et les démagogues, nous trouverons debout en face d’eux comme un seul homme pour défendre notre jeune démocratie et les institutions de la République », prévient Didacien Kossimatchi leaders de Thalita Koum.

Il a, par-ailleurs, appelé les leaders de la jeunesse des huit arrondissements de Bangui et ceux des cinq communes de Bimbo à une mobilisation générale afin non seulement de faire obstacle à cette ville morte mais également à mettre la main sur les principaux instigateurs de cette initiative.  « D’ores et déjà, nous invitons les leaders des organisations de la jeunesse, à se mobiliser pour les veillés d’armes dès ce soir lundi 03 Aout 2020 et mardi 04 aout à partir de 18 heures dans les QG des huit arrondissements de Bangui et les cinq communes de Bimbo pour parer à toute éventualité. Et dans le strict respect des consignes qui seront donnés pour mettre en déroute les fauteurs de trouble ».

En jugeant inopportun cet appel, « nous appelons tous les fonctionnaires et agents de l’Etat à vaquer librement à leurs occupations. Et nous les rassurons que leur sécurité sera garantie », a rassuré Didacien Kossimatchi

Cette intimidation de Didacien Kossimatchi, membre du MCU et leader de Talitha Koum intervient dans un contexte où Bangui s’apprête à observer deux jours de ville morte sous l’impulsion du Groupement Syndical de Travailleurs de Centrafrique (GSTC) et du Groupe de Travail de la Société Civile (GTSC) pour dénoncer les closes de la rencontre à huis-clos du premier ministre avec les leaders de l’UPC, Ali Darassa.  

Cyrille Wegue