Sécurité
lundi, 30 mars 2020 21:37

Centrafrique: Les antibalaka aile Ngaissona suspendent leur participation dans les instances du pouvoir pour 72 heures

BANGUI, le 30 mars 2020 (RJDH)--- Dans une déclaration lue cet après-midi, Igor Lamaka, porte-parole du mouvement des antibalaka aile Ngaissona, a annoncé la suspension pour 72 heures de leur participation à toutes activités dans les instances actuelles du pouvoir en signe de protestation contre l'arrestation de leurs hommes le samedi dernier.

Parti signataire de l’Accord Politique pour la Paix et la Réconciliation, les antibalaka aile Ngaissona, à travers cette déclaration, voudraient informer l’opinion nationale et internationale ainsi que les facilitateurs de l’Accord Politique pour la Paix et la Réconciliation que malgré les multiples concessions dont ils ont fait preuve à l’égard du gouvernement, celui-ci ne cesse d’adopter vis-à-vis d’eux une posture hypocrite. Cette prise de position intervient 48 heures après les arrestations par les forces d'une dizaine d'hommes proches de la milice antibalaka aile Ngaissona alors qu'ils étaient en réunion chez le ministre Dieudonné Ndomate, le samedi 28 mars à Galabadja, soupçonnés par le pouvoir de Bangui d'avoir fomenté un coup de force contre le pouvoir de Bangui.

« Comme nos efforts dans le cadre de retour de la paix et de la réconciliation sont méconnus. Et avec l’arrestation de nos 16 frères incarcérés arbitrairement au Camp de Roux et à Ngaragba, nous décidons de suspendre de trois jours, toutes nos activités au sein du gouvernement », a indiqué Igor Lamaka.   

Cette décision, selon lui, concerne les ministres Dieudonné Ndomaté et Maxime Mokom, le Conseiller à la Primature Dieudonné Ngaïssona et le Chargé de Mission au DDRR, Igor Lamaka ainsi que tous les représentants des Antibalaka dans les différents organes de suivi dans le cadre de l’APPR-RCA.  

« Nous demandons aux parents, amis et connaissances, et à tous les Antibalaka de garder leur calme et de ne pas se laisser manipuler », a appelé à l’apaisement Igor Lamaka.

Le 28 mars dernier, un groupe des Anti-balaka s’étaient réunis au domicile d’un des leurs, Dieudonné Ndomaté dans le 8ème arrondissement de Bangui.

Entre autres raisons évoquées par les Antibalaka s’était d’harmoniser les grades en vue de faciliter les dispositions de l’APPR à ce sujet. C’est en ce moment que les FSI ont débarqués sur les lieux avec comme motif qu’ils sont en train de tenir une réunion de coup d’Etat. C’est en tout, 11 civiles et 5 militaires qui sont appréhendés et détenus à Ngaragba et au Camp de Roux.  

Cyrille Renaldi Wegue

Centrafrique : Igor Lamaka dénonce une arrestation arbitraire de ses hommes

Centrafrique : Abdoulaye Hissene signalé à Kaga-Bandoro après les combats dans son fief

Centrafrique : Deux groupes armés signent un accord de paix sous la houlette d’un chef rebelle

Centrafrique : Comprendre le mandat de la Minusca en 10 questions