Santé
lundi, 10 août 2020 14:02

Centrafrique : révision du plan de communication de lutte contre la Covid-19

BANGUI, 10 août 2020 (RJDH) --Le plan de communication et d'engagement commentaire pour la lutte contre la Covid-19 est en phase de révision pour se conformer aux nouvelles cibles et à l'évolution de la pandémie. Un atelier a réuni les acteurs du 06 au 07 juillet 2020 à Bangui, organisé par le ministère de la santé avec l'appui de l'Unicef et de l'OMS.

L'évolution de la pandémie de la Covid-19 a contraint les acteurs à réajuster leurs messages et les principales cibles, dans un contexte où le pays adopte la stratégie de la surveillance à base communautaire. La Centrafrique, à l'heure actuelle s’appuie sur les médias, les relais et groupes communautaires pour vulgariser les bonnes pratiques de lutte contre cette pandémie.

Le ministre de la santé, Dr Pierre Somse trouve nécessaire la révision de ce plan, qui doit désormais se baser sur la vision globale qui consiste à limiter la propagation et à limiter la mortalité. Ces piliers de la lutte actuelle en Centrafrique doivent ressortir dans le plan en révision.

La Centrafrique est passée de la phase invisible ou silencieuse de l'épidémie à la deuxième phase, notamment celle de multiplication du nombre des cas et de décès. Selon le ministre de la santé, « La Centrafrique se trouve actuellement à la phase 2 de l'épidémie où la transmission locale s'est implantée plus que les cas importés. C'est pourquoi, la communication devra être orientée vers les groupes vulnérables et les personnes porteuses de comorbidité».

La troisième phase selon le membre du gouvernement, est celle où le décès devient important avec des impacts au niveau social et économique. La dernière phase présente des conséquences néfastes sur le plan économique, sociale avec des risques de dysfonctionnement.

En effet, le premier plan de communication s'était focalisé sur la compréhension de cette pandémie, ses modes de transmissions et de préventions. Le nouveau plan avec la dimension communautaire tient compte de la détection et notification précoce, le monitoring des gestes barrières, l'investigation des cas suspects, le prélèvement des échantillons, le suivi des cas simples et modérés, le référencement des cas graves, le suivi des contacts, la recherche des enfants et femmes enceintes non vaccinés, la collecte des informations et la retro-alimentation du système.

La première expérience de cette approche dans le 3e arrondissement de Bangui présente plusieurs avantages et sa duplication dans les zones rurales nécessitera une réorganisation en fonction des particularités dans ces zones.

Le plan en révision devra aussi intensifier la communication sur le port des masques, qui est le pivot de toute la lutte mais aussi renforcer la résilience. Mais, elle tient aussi compte de l'accès à l'information de la population sur tout le territoire national.

Fridolin Ngoulou

Centrafrique : Plus de 7 mille personnes sur 10 mille sont sous ARV selon le RECAPEV

Centrafrique : Le centre de santé de Nzacko dans le Mbomou en rupture de produits pharmaceutiques

Centrafrique : Une dizaine d’anesthésistes initiés à l’utilisation des appareils respiratoires contre la Covid_19

Centrafrique : la diaspora centrafricaine des USA appuie à la maternité « Wali ti Emma »