Justice
samedi, 30 mai 2020 14:45

Centrafrique : La Cour Pénale Spéciale se félicite de la mise en œuvre par le RJDH du projet de sensibilisation sur cette Cour hybride

BANGUI, le 30 mai 2020 (RJDH) ---Le porte-parole de la Cour Pénale Spéciale Théophile Momokoama se félicite des activités de sensibilisation sur cette cour mises en œuvre conjointement par le RJDH et la CPS. Une satisfaction exprimée ce samedi 30 mai 2020 lors d’une conférence de presse organisée en direct sur la radio Fréquence qui marque la fin du projet.

C’est dans l’objectif d’éclairer la population centrafricaine sur l’évolution des activités de la Cour Pénale Spéciale que le RJDH en partenariat avec cette Cour a mis sur pied ce dessein qui se focalise dans la sensibilisation à travers des émissions, des informations claires et précises. Ce programme s’étend sur 7 mois, est arrivé à termes ce jour. C’est un projet de communication d’information et de sensibilisation développée par le RJDH  à travers différents formats de production radiophonique. 

Théophile Momokoamas porte-parole de la Cour Pénale Spéciale ne passe pas par quatre chemins pour apprécier la réussite de ce projet, « J’ai beaucoup apprécié le dynamisme de l’ensemble de l’équipe rédactionnelle du RJDH et les différentes initiatives prises par cette équipe pour nous permettre de mettre en exergue et de valoriser tout le travail qui a été fait par la Cour. Ce travail a permis également d’écouter les aspirations des compatriotes vis-à-vis de travail réalisé par la Cour », a-t-il apprécié

« Le projet de l’information et de sensibilisation avec le RJDH est arrivé à termes, mais puisse que la Cour continue les médias doivent continuer aussi à accompagner la Cour Pénale Spéciale dans ses activités. Nous ne pouvons pas nous arrêtés en si bon chemin. Car à chaque avancée de la Cour nous devons continuer à communiquer là-dessus en permanence » Déclare-t-il

La Cour envisage relancer ce processus compétitif pour recruter les organes s’ils présentent un meilleur projet. Mais la pandémie du Covid19, ajoute-t-il, « nous a apporter quelques restrictions mais cela n’empêche pas nous allons continuer à travailler les médias de la place ».

La Cour Pénale Spéciale est une juridiction Centrafricaine créée par la loi du 3 juin 2020 pour juger les auteurs de crime perpétrés sur la population civile depuis 2003 jusqu’à nos jours.

Carlos Watou

Centrafrique : Des progrès significatifs notés cinq ans après la création de la CPS

Centrafrique : 137 dossiers des candidats pour le corps spécial d’avocats de la Cour Pénale Spéciale soumis en examen

Centrafrique : La CPS annonce encore l’arrestation de 9 éléments de l’UPC dans le Haut Mbomou

Centrafrique : Des magistrats nationaux des chambres d’Assises et d’Appel de la CPS en cours de nomination