RJDH-RCA - SPORTS
SPORTS

SPORTS (23)

Centrafrique : La sélection centrafricaine Dame U17 au tournoi de l'UNIFFAC 2020

BANGUI, le 16 février 2020 (RJDH)---Les Fauves Dames U18 ont quitté Bangui hier, 15 février 2020 pour la Guinée Equatoriale pour participer au tournoi U18 de Union des Fédérations de Football d'Afrique centrale (UNIFFAC). Au lieu d’un voyage en avion, les centrafricaines sont parties par la route pour représenter la République Centrafricaine à cette compétition régionale.

Cinq pays participeront à ce tournoi premier qui débutera le 18 février 2020, notamment la Guinée Equatoriale, le Tchad, le Gabon, le Centrafrique ainsi que la République Démocratique du Congo. Le Cameroun, le Sao-Tomé et principe ne seront pas en Guinée Equatoriale. Ces trois équipes se préparent pour les éliminatoires de la Coupe du Monde de la catégorie.

Le 18 février à Ebebiyin, les footballeuses Guinéennes et Gabonaises ouvriront le bal de ce tournoi dans un duel entre deux pays voisins. La finale de cette première édition se jouera le 28 du même mois au stade de Mongomo.

Fleury Agou

dimanche, 16 février 2020 14:18 Écrit par Dans SPORTS

Centrafrique-Foot : « Je suis venu gagner et inscrire mon nom dans l’histoire de mon pays », dixit Kondogbia

BANGUI, le 12 février 2020 (RJDH)---Le capitaine des Fauves de Bas-Oubangui, Geoffrey Kondogbia a conféré avec nos confrères sportifs, hier, mardi 11 février 2020. Il est revenu sur les défis de son équipe pour la qualification à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2021 : « Je n'ai pas abandonné le confort que j’avais en équipe de France à Claire-Fontaine pour ne pas aller en simple aventure en Centrafrique. Je suis venu gagner et inscrire mon nom dans l’histoire de mon pays ».  

Le milieu de terrain centrafricain a déploré que les questions de prime à porter préjudice aux Fauves de Bas-Oubangui et a encouragé « pour une meilleure organisation pour les autres matchs à venir notamment la double confrontation avec le Maroc ». Il a promis que « le moment est venu pour moi de rassembler tout le monde et ensemble on va définir la nouvelle marche à suivre pour qu’enfin on joue la CAN du Cameroun ».

La grande ambition pour le vainqueur de la Coupe du monde U20 avec la France est de contribuer à la qualification de son pays à la CAN 2021. Mais troisième de leur groupe, la République Centrafricaine (RCA) devra surmonter plusieurs défis. « Si nous voulons nous qualifier, il faut qu’on arrive à gagner à l’extérieur. On aura que neuf (09) points à Bangui ce qui ne garantit rien », a-t-il conseillé. Reconnaissant la qualité de jeu des Lions de l’Atlas qu’il croisera lors de la double confrontation en mars, G. Kondogbia a indiqué que les Fauves pourront surprendre « le Maroc à domicile, avec une bonne organisation, nous pouvons les battre ».

Le gombo, plat fétiche de G. Kondogbia ?

Le joueur de Valence a salué la passion du public centrafricain pour le foot. « Jamais de toute ma vie je n’ai vu un public magnifique comme lui. A 12h le stade est prêt », a-t-il reconnu. « A l’échauffement j’ai même eu des larmes aux yeux », a confié G. Kondogbia.

Puis, pour clore l’entretien, le joueur a fait remarquer son attachement à son pays d’origine. « J’aime la sauce gombo de Bangui. A chaque fois que je le mange, on gagne ». Alors, que les maîtres de la fédération lui réservent un bon plat de gombo pour le stimuler. C’est bien sa potion magique.

Fleury Agou

mercredi, 12 février 2020 14:20 Écrit par Dans SPORTS

Centrafrique : Anicet Lavodrama livre ses impressions après sa nomination à la Direction Technique de la Fédération de Basket

BANGUI, le 07 février 2020 (RJDH)---Un mois après sa nomination au poste de Directeur Technique National, l’ancien international Centrafricain, Anicet Lavodrama a livré ses impressions lors d’un entretien avec nos confrères de Guira Fm.

« J’exprime ma reconnaissance d’être considéré partie des solutions pour rehausser notre basket en Centrafrique. Nous sommes tous conscients et témoins de la baisse de notre sport. J’ai toujours manifesté ma disponibilité à appuyer les bonnes intentions de récupérer le prestige de notre pays à travers ndembo ti nzangui ti i », s’est exprimé Anicet Lavodrama, le champion d’Afrique 1987.

Face au déclin du basket centrafricain et la difficulté pour lui retrouver l’élite africaine, l’ancien pivot centrafricain a promis de proposer une piste de solution, mais avant cela il faudra faire un diagnostic. « Ma conception est qu'on ne peut soigner un malade si on ne fait pas le constat qu'il est malade et si on ne sait pas de quoi il souffre », a indiqué Anicet Lavodrama. « Prêt à définir le contenu du projet à partir de ce Décret, confirmer le calendrier de travail les conditions pertinentes et marquer les étapes », ce travail sera fait collégialement « en impliquant tous les acteurs de notre sport qui, entre nous tous, seraient amenés à travailler ensemble pour le basketball centrafricain », a-t-il ajouté en faisant remarquer sa grande gratitude : « Une grande reconnaissance d’être appelé à m'impliquer dans notre basket ».

Qui est Anicet Lavodrama ?

Fils de diplomate, Anicet Lavodrama a évolué durant sa carrière aux postes d'ailier fort et de pivot. Il est né le 4 juillet 1963 à Bangui (République centrafricaine).

Il a débuté le basket très jeune au sein du club ASOPT avant d’intégrer Houston Baptist (1981-1985) et sera nanti d’un double diplôme en finance et gestion d'entreprise. Il et est devenu « l’un des meilleurs joueurs du championnat universitaire américain (NCAA) au milieu des années 1980 », a noté RFI.

Le 18 juin 1985, il sera drafté par Los Angeles Clippers avec le choix 5 lors du repêchage de 1985 de la NBA. Le 27 septembre 1985, Anicet Lavodrama signe un contrat avec les Los Angeles Clippers et un mois plus tard, il prit alors la destination de l’Espagne. Il fera éclore son talent au Clesa Ferrol (1985 – 1990). Puis, portera les couleurs du OAR Ferrol (1990 - 1994) ensuite au Forum Valladolid (1994 – 1995), Joventut de Badalona (1995-1996) et enfin Valladolid (1996-1998). Il a passé treize saisons dans le championnat espagnol et totalisera 4085 points.

Le joueur demeure une pointure du basket Africain avec le titre de l’Afrobasket en Tunisie remporté avec le Centrafrique en 1987. Le pivot Anicet Lavodrama formera un bon duo avec le meneur de jeu Frédéric Goporo.  En 1988, il participera aux Jeux Olympiques. Avec 124 points en 184 mn, il a été l’un des meilleurs marqueurs de la compétition. Malheureusement, qu’il mettra un terme précocement à sa carrière internationale. Cela n’a pas manqué d’avoir une incidence sur la prestation de la sélection centrafricaine qui n’a plus de contrôleur aérien de sa réputation.  

« Anicet Lavodrama a été classé parmi les 20 meilleurs joueurs africains de tous les temps par Canal+ /NBA », avait commenté la Fédération Centrafricaine de Basket.

Installé en Espagne, le retraité du ballon orange continue ses activités dans la gestion du sport et la formation des jeunes. Selon RFI, « il travaille pour le département des relations internationales et de la promotion de la fédération internationale de basket (FIBA) ».

Fleury Agou

 

vendredi, 07 février 2020 14:53 Écrit par Dans SPORTS

Centrafrique : Bientôt le démarrage de chalenge de football en faveur des moins 15 ans Bangui

BANGUI, le 29 janvier 2020 (RJDH) ---L’ONG Les frères Centrafricains compte organiser au mois de février prochain, un challenge de football en faveur des enfants de moins de 15 ans afin de les motiver à s’intéresser davantage au football. Ce tournoi se déroulera dans les 8 arrondissements de Bangui et ses environs à savoir Bimbo et Begoua.

Porté par l’ONG nationale Les Frères Centrafricains d’Anatole N’kouet, le démarrage du tournoi est prévu pour le mois de février prochain. L’intérêt, selon Jean Bruno Tatti, Directeur Technique de l’Ecole de Football de l’ONG, s’inscrit dans la relève de l’équipe nationale de football.  « Nous avons constaté que les anciennes gloires de football se sont regroupées dans une association et à chaque fois ils jouent ce qu’on appelle chalenge. C’est pourquoi nous avons décidé de copier cette initiative pour la ramener aux enfants de 8 à 14 ans. Donc dans un bref délai nous allons organiser ce tournoi qui ne concerne que des enfants. Ce tournoi va regrouper les enfants des 8 arrondissements de Bangui, y compris Bimbo et Begoua », annonce Jean-Bruno Tatti.

« Ce que nous recherchons à travers cette initiative, est d’encourager ces enfants à s’intéresser davantage aux activités sportives en générale et particulièrement en football. Nous savons tous que les enfants tirent leur plaisir dans les différentes formes de jeu. Mais aussi les enfants peuvent apprendre beaucoup de chose à travers les sports », a jugé le Directeur technique de l’école de football Anatole N’kouet.

Cette forme de compétition que souhaite organiser l’ONG Les frères Centrafricains, est une première initiative qu’elle compte inscrire dans le temps afin de dénicher des nouveaux talents en football chez les jeunes.

Carlos Watou        

mercredi, 29 janvier 2020 13:55 Écrit par Dans SPORTS

Centrafrique : 24 officiels techniques d’athlétisme renforcent leurs capacités

BANGUI, le 15 janvier 2020, (RJDH)---24 officiels techniques de la fédération centrafricaine d’athlétisme de la capitale et de l’intérieur du pays, sont en formation du 08 au 15 janvier 2020 à l’Institut National de la Jeunesse et du Sport (INJS) à Bangui. Une activité facilitée par un expert camerounais, pour renforcer leurs capacités dans les différentes épreuves d’athlétisme.

Tout est parti d’un constat fait par l’actuelle équipe dirigeante de la fédération d’athlétisme. A en croire le Vice-Président, Elysée Gueredja, « depuis la naissance de la fédération centrafricaine d’athlétisme, nous avons constaté qu’il n’y a pas assez de formation de ces officiels. Lorsque nous avons été élus, nous avons pensé qu’il fallait former cette catégorie d’officiel pour nous permettre d’avoir quand même une course qui répond à certaines normes avec des officiels formés », a-t-il fait savoir.

Ces officiels, dit-il, « sont des officiels de parcours, en athlétisme. Mais il y a une panoplie des épreuves. Les courses, les concours et les sauts. Donc toutes ces disciplines, il fallait les former en cela. Et lorsqu’il y a une organisation de compétition d’athlétisme quelconque dans l’une de ces disciplines, ce sont ces officiels-là qui peuvent couvrir l’activité », a expliqué le vice-président de la fédération d’athlétisme Elysée Gueredja.

 « Les modules sont d’abord les épreuves de cette discipline. S’il s’agit des courses, on prend en gros les courses et on explique aux enfants les B.A.BA de la discipline. Il faut qu’ils sachent également les dimensions du terrain », conclut-il.

Régis Stéphane Banguima.

mercredi, 15 janvier 2020 14:00 Écrit par Dans SPORTS

Centrafrique : Manque de consensus entre le Ministère des sports et la Fédération de Football sur la nomination d’un nouveau Directeur Technique

BANGUI, le 12 janvier 2020 (RJDH) --- La nomination d’un nouveau directeur technique national de football ne fait pas unanimité entre le ministère des sports et les responsables de la fédération centrafricaine de football. Le choix de ce dernier est renvoyé à une date ultérieure par le ministre Lionel Privat Dounda en appelant à un consensus. Décision prise vendredi 10 janvier 2020 à l’issue d’une réunion au cabinet du département des sports.

Si les nominations des directeurs techniques nationaux pour le basketball ne posent aucun problème, mais celles de la fédération centrafricaine de football marquent encore le pas.  Les divergences de point de vue sur la nomination du nouveau responsable technique de la Fédération Centrafricaine de Football interviennent lors de la réunion technique animée par le Ministre de la Jeunesse et des Sports le vendredi 10 janvier dernier.    

Au sortir de cette rencontre Lionel Privat Dounda, Ministre de la jeunesse et des sports, a indiqué que cela n’a pas été fait pour faute de consensus. « Nous venons de sortir d’une réunion avec la Fédération Centrafricaine de Football à l’issue de laquelle un consensus n’a pas été dégagé. Suite aux instructions de mes chefs hiérarchiques, il est important que nous travaillions méticuleusement sur cette question pour éviter des crises», a laissé entendre le ministre.

Le membre du gouvernement a ajouté que le choix est renvoyé pour les prochains jours et que les dirigeants du football centrafricain puissent s’accorder autour d’un nom. « J’ai demandé à la fédération de réfléchir et revenir nous faire des propositions. Au niveau du département, nous allons aussi continuer à réfléchir. Et une réunion technique entre le département et la fédération est prévue dans les prochains  jours dès qu’un consensus sera dégagé, les centrafricains connaîtront le nom du nouveau Directeur Technique», a précisé Lionel Régis Privat Dounda.

C’est après 27 ans de service de Jean Jacques Ombi comme Directeur Technique à la Fédération Centrafricaine de Football que le gouvernement cherche à apporter une reforme avant d’amorcer la phase des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2020 au Cameroun.

dimanche, 12 janvier 2020 12:36 Écrit par Dans SPORTS

Centrafrique : AS Tempête Mocaf domine la phase aller du championnat de la ligue de Bangui

BANGUI, le 08 janvier 2020 (RJDH) --- L’As tempête Mocaf et les Anges de Fatima sont arrivés en tête du championnat de la phase aller de la ligue de Bangui de football à l’issue de la 13e journée qui avait pris fin le dimanche 05 janvier dernier.

Le classement provisoire du championnat aller de la ligue de Bangui place en tête l’équipe de l’AS Tempête Mocaf avec 27 points, suivi des Anges de Fatima qui récoltent 24 points et la troisième place 3 revient à l’Olympique Réal de Bangui qui empoche 21 points  et enfin Red-Star n’ayant que 19 points cloturent le bas du tableau.

Les meilleur buteurs sont disputés entre Paternes Samola de SCAF et Shadrack Dagoulou de EFC5 avec 6 buts chacun dans leurs compteurs.  Ils sont talonnés par St-Fort Dimokoyen et Tita Sombo tous deux pensionnaires des Anges de Fatima avec 5 buts chacun.

Au regard des écarts des points entre le peloton de tête entraîné par l’As tempête Mocaf, ancien champion de la ligue de Bangui, tout indique qu’il aura du pain sur la planche avec les performances affichées par les Anges de Fatima et l’Olympique Real de Bangui qui ambitionnent la première place surtout lors de la reprise du championnat retour. Les autres équipes ne veulent pas aussi être des figurants dans ce tournoi, mais souhaitent coute que coute se positionner en tête du tableau.

Par ailleurs, il y’a lieu de noter qu’aucune équipe parmi les quatre premiers n’a droit à une défaite pour la phase retour et donc la deuxième partie de ce tournoi sera âprement disputé entre ces différentes  équipes qui occupent la première partie du tableau.

mercredi, 08 janvier 2020 16:05 Écrit par Dans SPORTS

Centrafrique : Les footballeurs centrafricains absents du titre de meilleur footballeur continental de l’année 2019

BANGUI, le 25 novembre 2019 (RJDH)---Aucun joueur centrafricain de football ne figure dans la liste des 23 joueurs africains nominés pour le titre de meilleur footballeur continental. La liste a été dévoilée ce dimanche 24 novembre par la Confédération Africaine de Football(CAF). Cette absence s’explique par le faible niveau du championnat local et l’absence des joueurs centrafricains dans les grands championnats africains et européens à l’exception de Geoffrey Kondogbia évoluant en Espagne.

Encore une fois de plus et de manière prévisible, aucun footballeur centrafricain ne figure dans la liste des trente (30) joueurs du continent en lice pour gagner le Ballon d’Or Africain de cette année. Dans cette liste publiée par la CAF ce dimanche 24 novembre, trente (30) footballeurs de 12 nationalités évoluant sur le continent et ailleurs sont choisis.

 

L’on s’attendait au moins à ce qu’on y retrouve Geoffrey Kondogbia, le capitaine de la sélection centrafricaine évoluant au FC Valence, vainqueur de la Coupe du Roi qui a aussi montré un niveau pouvant égaler les grands noms du football européen en Champion’s League. Mais non, il n’y est pas car, ses blessures récurrentes perturbant sa saison en seraient la cause.

 

Pour les observateurs du football centrafricain, cela s’explique d’abord par « le faible niveau du championnat local encore amateur».

 

Le problème du football centrafricain se résume sur un programme cohérent pour le développement

 

D’aucuns estiment aujourd’hui que le ministère de la jeunesse et des sports, doit concevoir un programme cohérent pour le développement du sport en général et du football en particulier. « Des écoles de football doivent être créées pour permettre une bonne formation des jeunes qui veulent s’épanouir dans la pratique du football ».

 

En outre, le projet de Loi sur le fonds du développement du sport qui traine encore doit être remis sur la table du parlement pour approbation et promulgation par le chef de l’état.

En Centrafrique, les fédérations sportives n’ont pas de sponsors – seul le gouvernement supporte toutes les charges pour les compétitions nationales et internationales.

Le Ministère de la Jeunesse et des Sports est invité à collaborer dans un climat de confiance, de  franchise et de transparence avec toutes les fédérations nationales sportives. Les jeunes veulent s’épanouir comme les autres jeunes du monde, d’où nécessité de leur offrir des opportunités à travers des formations et participations aux compétitions nationales et  internationales. Les fonds décaissés par le gouvernement centrafricain, est l’argent du contribuable, il doit être bien géré au profit des bénéficiaires notamment les sportifs et leurs encadreurs. 

Du côté des joueurs, absence de performance dans leur club respectif et autant de problèmes qui minent le football centrafricain.

lundi, 25 novembre 2019 16:02 Écrit par Dans SPORTS

BANGUI, 22 août 2019 (RJDH) --- Les 4 arbitres internationaux centrafricains sont choisis pour officier le match de la ligue des champions des clubs africains opposant un club congolais et El Sahel de l’Egypte le dimanche 25 aouts prochains à Brazzaville au Congo.

La Centrafrique sera aussi représentée lors des matchs de Champions League des clubs africains qui auront lieu ce week-end. Il s’agit de Florent Akpato, Jean-Marc Ganamandji, Wilfried Oreya et Merveille Mandekouzou.

Florent Akpato, l’un des arbitres retenu pour officier le match, y voit un progrès significatif pour la Centrafrique, « La Centrafrique a été encore choisie pour officier le match de la ligue des champions opposant un club du Congo Brazza et Egyptien le dimanche 25 Aout prochain. Nous ne pouvons qu’être fiers puisqu’il s’agit de la Centrafrique. Le choix des arbitres est fait par la Confédération Africaine de Football. Dans le cadre du tournoi de la ligue des champions, les arbitres sont parfois choisis dans la sous-région » dit-il.

« La plupart des jeunes Centrafricains ont les yeux rivés vers la fonction publique or le domaine du sport peut toutefois ouvrir un autre horizon. Certes les difficultés y sont mais donnons-nous au travail en respectant l’éthique et la déontologie d’arbitrage pour le développement du sport dans notre pays » a souhaité Florent Akpato.

De l’autre côté, As Tempête Mocaf est en Egypte pour affronter en match retour le club Libyen d’El Nasr de Bengazi prévu ce dimanche.

jeudi, 22 août 2019 09:55 Écrit par Dans SPORTS
Page 2 sur 2