RJDH-RCA - SPORTS
SPORTS

SPORTS (24)

Centrafrique : la fédération centrafricaine de football veut renforcer le corps d’arbitrage à travers le pays

NDELE, 27 aout 2020 (RJDH) --- 96 jeunes volontaires issus des différentes préfectures de Bamingui Bangoran ont été enregistrés par le bureau de la ligue de football pour participer prochainement à la formation des arbitres.

Pour Ali Abakar Tidiani, président de la ligue de football de Bamingui Bangoran, il s’agit d’une initiative de la fédération centrafricaine de football qui vise à relancer les activités sportives dans cette préfecture après plusieurs mois d’inactivité en raison de l’insécurité permanente et la pandémie du Covid 19.

 « La fédération a instruit toutes ligues de recruter les jeunes volontaires afin qu’ils soient formés en arbitrage. L’objectif de cette initiative est de renforcer le corps d’arbitrage à travers le pays. »

Des jeunes de Bamingui-Bangoran, sont motivés à l’idée de prendre part à cette formation, précise Ali Abakar Tidiani. « Et donc on a enregistré au total 96 jeunes volontaires dans les différentes sous-ligue de la région. C’est l’équipe de la fédération qui viendra former ces jeunes. Et nous avons constaté une forte motivation face à ce projet. Mais la formation se fera dans chaque localité pour faciliter la tâche aux apprenants. »

La décision de la Fédération Centrafricaine de Football intervient après l’élection des nouveaux membres du bureau le 25 juillet dernier à Bangui. 

Carlos Watou

jeudi, 27 août 2020 14:52 Écrit par Dans SPORTS

Centrafrique : le ministre de la jeunesse et des sports confie la gestion du centre de Basket-ball Martin Ngoko à l’ONASPORT

BANGUI, 28 juillet 2020 (RJDH) --- Le ministre de la jeunesse et des sports, Privat Lionel Régis Dounda, a annoncé lundi 27 juillet que la gestion du centre national de basketball sera désormais confiée à l’ONASPORT en raison de sa dégradation avancée.

Suite au reportage de la fréquence RJDH, sur la dégradation avancée du centre de Basket-ball Martin Ngoko, le Ministre de tutelle a décidé trois jours après d'effectuer une visite surprise du local.  Le centre semble être délaissé depuis plusieurs années par la fédération Centrafricaine de Basket-ball.

Privat Lionel Régis Dounda, Ministre de la jeunesse et des sports exprime sans ambages son vœu de retirer la gestion de ce centre en faveur de l’Onasport, « Le département dont j’ai la charge compte retirer entre la main de la fédération Centrafricaine de Basket-ball la gestion du centre Martin Ngoko. Je vais mener un plaidoyer auprès du gouvernement pour que ce centre soit prochainement géré par le Ministère de la jeunesse et des sports à travers l’ONASPORT, ce qui facilitera la réhabilitation dudit centre. Je vais suggérer ce problème au conseil des Ministres pour une solution adéquate », a-t-il déclaré lors de cette visite.

Cette visite intervient au moment où les travaux de la réhabilitation du stade 20000 places tournent au ralenti. Les autorités comptent ainsi mener des démarches pour la réhabilitation du centre de Basket-ball Martin Ngoko. Mais à côté de ce centre, le stade omnisports qui abrite un terrain un peu moderne de basket-ball connaît aussi une dégradation, privant les joueurs de de cette discipline sportive d'une structure en bon état.

Carlos Watou

mardi, 28 juillet 2020 16:10 Écrit par Dans SPORTS

Centrafrique : Le Centre National de Basketball Martin Ngoko en état de dégradation avancée   

BANGUI, le 26 juillet 2020 (RJDH) --- Abandonné depuis plusieurs années, le Centre National  de Basketball Martin Ngoko, entre temps qui accueille des activités et compétions internationales, se trouve aujourd’hui dans un état de dégradation très avancée. Selon le constat du RJDH, le centre est transformé en gare routière et dortoirs des conducteurs ainsi que des passagers des camions.

A l’entrée du centre, presque toutes les installations notamment l’aire de jeu, la place des officiels, les surfaces sont inexistantes. A cela s’ajoute l’obscurité aux alentours et à l’interieur de la grande salle qui accueillait des grandes compétions internationales et nationales.

Le constat est similaire dans les vestiaires qui sont transformés en salle de toilette, ajoute Wilfried G’bongo, entraineur du club G’bongo qui décrit l’état des lieux en ces termes : «Le centre est dans l’obscurité totale suite au cas de vandalisme. Vous voyez même les vestiaires sont devenus  des lieux de toilette c’est parce qu’il n y a pas de latrine. La table des officiers est par terre et d’autres équipements sont tombés en ruine ».

Le parking du Centre National devient maintenant une gare routière des camions. Le constat du RJDH, montre que certains endroits à l’entrée et autres sont utilisés comme des lieux de repos voir des chambres pour ceux qui arrivent avec les gros camions. Des odeurs nauséabondes se dégagent à l’intérieur à cause de l’insalubrité parfois visible à l’entrée et des herbes qui envahissent le centre.

Maïka, une joueuse à l’académie G’bongo, déplore l’état dans lequel le centre National de Basketball Martin Ngoko est délaissé par le gouvernement, « ce centre est délaissé par les autorités centrafricaines. Car l’aire de jeu est en état de dégradation avancée puisse que des installations ont été vandalisées. Toutes les infrastructures n’existent pas, ce qui ne permet pas aux amoureux de cette discipline de travailler convenablement  » a -t-elle  déploré.

Wilfried G’bongo appelle à la réhabilitation de ce centre abandonné depuis plusieurs années, « le pays ne dispose que deux infrastructures de Basket Ball, c’est l’Omnisport qui est opérationnel pour le moment. Alors que le nombre des joueurs de cette discipline augmente. C’est pourquoi, je demande aux autorités du pays à réhabiliter le centre national Martin Ngoko » a-t-il lancé.

Le Centre National de Basketball Martin Ngoko été crée en 1966. Son état actuel ne permet pas à la fédération centrafricaine de Basketball d’organiser des grandes compétions ou des activités sportives.

Carlos Watou.

dimanche, 26 juillet 2020 13:25 Écrit par Dans SPORTS

Centrafrique : 15 Ligues de football du pays dotées en matériel bureautique et moyen roulant par la Fédération

BANGUI, le 22 juillet 2020 (RJDH) --- 15 Ligues de football de la République Centrafrique ont reçu chacune une moto de marque DT, un ordinateur bureautique, d’imprimante, trois filets et autres matériels des arbitres. Un don de la Fédération Centrafricaine de Football  (FCF) sur financement de la FIFA. La remise de ces kits a eu lieu ce 21 juillet 2020 au siège de ladite fédération.

C’est un don qui fait suite aux multiples appels des responsables des différentes ligues du pays lancés à la Fédération Centrafricaine de football, afin de faciliter les conditions de travail. Un don offert un jour après l’élection des nouveaux membres du bureau, qui permet aux responsables de ces ligues  de bénéficier chacun d'une moto et d’autres matériels de travail.

 « C’est un besoin exprimé par nos différentes ligues pour leur mobilité. Vous imaginez que vous êtes président de la ligue de la Ouaka et que vous devez aller à Grimari et dans les différentes sous ligues mais le moyen locomotif fait défaut. Donc aujourd’hui, nous répondons à ces demandes pour faciliter la tâche aux responsables de nos ligues pour la bonne marche du football à travers le pays», a expliqué Célestin Yanindji président de la Fédération Centrafricaine de Football.

Ces motos ont été remises, il y a de cela quelques mois, « Nous profitons de cette assemblée générale pour distribuer aux ayants droit. Mais Il n’y a pas que les motos, nous avons remis aussi des filets des fanions pour les arbitres ainsi que des ordinateurs pour leur permettre de travailler de manière confortable, car désormais ils vont procéder aux enregistrements de la licence en ligne pour leurs travaux et la connectivité avec la fédération », ajouté le président.

Pour Josué Dangafaye président de la ligue de la Ouaka, ce don est un bouffée d’oxygène pour les ligues, « C’est un grand soulagement pour les différentes ligues de la République Centrafricaine. Car ces matériels vont nous permettre de bien surveiller en temps réel, nos différentes sous-ligues et d’être en connexion rapide avec la fédération. J’invite mes collègues des autres ligues de faire un bon usage de ces matériels », s’est-t-il réjoui.

Ce don de la FCF en faveur des différentes ligues du pays est appuyé par la FIFA. L’objectif visé à travers cet appui est de rehausser le niveau de cette discipline en RCA.

Carlos Watou.

mercredi, 22 juillet 2020 14:01 Écrit par Dans SPORTS

Centrafrique : Le Ministre des Sports met en garde les sous-ligues qui relancent les activités sportives

BANGUI, le 21 juillet 2020 (RJDH) --- Le Ministre de la jeunesse et des sports a mis en garde les différentes sous-ligues qui ont repris les activités sportives contrairement à la décision des autorités Centrafricaines face à la pandémie de Covid_19.

Cette mise en garde fait suite à la reprise des activités sportives au sein des sous-ligues de la capitale. Avec l’évolution de cette pandémie dans le pays, les autorités interdisent tout regroupement de plus de 15 personnes dans les lieux publics.

Pour le Ministre de la jeunesse et des sports Lionel Privat Dounda, c’est une situation désastreuse qui peut favoriser la progression de la Covid 19 dans le pays, « je profite de cette opportunité pour mettre en garde toutes les sous-ligues qui se sont permises de reprendre les activités sportives sans l’autorisation du gouvernement, de mettre fin à cela. C’est une situation qui favorise l’évolution de Corona Virus dans le pays » a-t-il martelé. 

Rappelant les messages de son collègue de la santé, le ministre Lionel Privat Dounda réitère ces messages de responsabilité,   «mon collègue de la santé ne cesse d’appeler tout le monde au sens de la responsabilité. Et donc, il est hors de question que les sous-ligues et autres reprennent les activités. Le rassemblement de plus de 15 personnes est interdit par les autorités pour empêcher la propagation de cette pandémie à travers le pays » ajoute-t-il.

La levée partielle des mesures d’assouplissement prise par le gouvernement en juin dernier vise que des lieux de cultes,  les écoles, les caves et autres dans le strict respect des mesures barrières.

Carlos Watou

mardi, 21 juillet 2020 15:06 Écrit par Dans SPORTS

Centrafrique : Célestin Yanindji élu président de la Fédération centrafricaine de football

BANGUI, le 21 juillet 2020(RJDH) ----La Fédération centrafricaine à un nouveau président. Il s’agit de Célestin Yanindji, élu à l’issue d’une assemblée extraordinaire élective organisée ce lundi 20 juillet à Bangui. Il succède à Patrice Edouard Ngaïssona, arrêté depuis fin 2018 par la Cour Pénale Internationale.

Son élection à la tête de la fédération intervient près d'un an et sept mois après l’arrestation de Patrice Edouard Ngaïssona, président de la fédération par la Cour Pénale Internationale pour des faits présumés des crimes de guerre et crimes contre l’humanité, lors des événements de 2013 à 2014 en Centrafrique. Après son arrestation, la fédération a été dirigée par le vice-président Célestin Yanindji  jusqu’à l’organisation des élections en cette date du 20 juillet à Bangui.

Le nouveau président de la fédération centrafricaine de football  se fixe comme objectif, la qualification de l’équipe nationale à la Coupe d’Afrique des Nations(CAN), « ma mission principale  est de qualifier les fauves à la Coupe d’Afrique des Nations et de faire remonter le niveau de la fédération »,  s'est exprimé  Célestin Yanindji avant de solliciter l’appui du gouvernement dans les plus grandes tâches qui attendent la nouvelle équipe.

Le poste du 1er vice président revient à Grégoire Zoway ancien membre du comité exécutif de la fédération. Clément Ndomé, occupe le poste du 2ème vice-président.  Tandis que Jean Claude Sendaoli, Téddy Fada Averel, Serge Hyppolite Mayeur sont élus représentants des zones ouest, est et centre et  Romain Guitizia, représentant des médecins.

Ces membres ont un mandat de 4 ans renouvelable une seule fois. Les autres postes tels que, le secrétariat général, trésorier général feront l’objet de nomination par le président nouvellement élu.

La dernière assemblée générale élective de la fédération centrafricaine de football remonte au 2 mai 2016.

RJDH.

mardi, 21 juillet 2020 14:59 Écrit par Dans SPORTS

Centrafrique : vers la rédynamisation de la fédération centrafricaine de Tae-Kwondo après la crise interne 

BANGUI, 17 juillet 2020 (RJDH) --- Les deux camps en discorde depuis plusieurs semaines au sein de la fédération centrafricaine Tae-Kwondo de se sont convenus le 16 juillet à renforcer des nouveaux membres avant la fin de cette semaine. Décision prise lors d’une réunion organisée par le Ministère tutelle en collaboration avec le CNOSCA.

La réunion de concertation organisée par le Ministère de la jeunesse et des sports entre les membres de la fédération de Tae-Kwondo en discorde, vise à apaiser la tension qui ne cesse de fragiliser cette discipline sportive en République Centrafricaine.  Arsène Ngrépayo, Directeur de Cabinet du Ministre de la Jeunesse et des Sports, a fait savoir que le nœud du problème se pose au niveau d'une crise entre les maîtres et le bureau fédéral. « C’est l’ensemble de ceintures noires des maîtres de Taekwondo qui se sont insurgés contre le bureau fédéral. Selon eux, la majorité des membres du bureau fédéral sont démissionnaires et donc ce bureau doit démissionner ».

« C’est ainsi que le Ministre de la jeunesse et des sports, et le Comité National Olympique Sportif Centrafricain ont réuni ces eux camps pour une solution pacifique. L’autre camp exige la démission du bureau exécutif de la fédération mais selon les dispositions statutaires cela est impossible. Il est question de renforcer ce bureau par des nouveaux membre », ajoute le directeur de Cabinet.

Henry Tago, Vice-président du CNOSCA, explique qu’à la sortie des discussions, un début de solution qui permettra à l’équipe d’être dynamique, « il y a un début de consentement entre les deux parties. Je crois que d’ici quelques jours, le bureau de la fédération de Karaté sera renforcé par des nouveaux membres pour la bonne marche de cette fédération », a-t-il déclaré.

Il convient de signaler qu’au moment où les membres de la Fédération Centrafricaine de Tae-Kwondo se divise, la sanction de la CAF et de la FIFA, pèse encore sur la fédération Centrafricaine du football. Pendant ce temps, le président Congolais Etienne Tshisekedi vient à peine de poser la première pierre de la construction d’un centre culturel de la sous-région d’Afrique Central dans son pays.  

Carlos Watou

vendredi, 17 juillet 2020 09:49 Écrit par Dans SPORTS

Centrafrique : le personnel de l’ONASPORT menace d’entrer en grève

BANGUI, 26 juin 2020 (RJDH) --- Le personnel de l’ONASPORT menace d’entrer en grève le 3 juillet prochain réclamant le paiement d’arriérés de salaire de deux mois. Le Directeur Général de l’ONASPORT, dans une interview accordée au RJDH ce jour, a relevé que cela est dû aux suspensions des activités commerciales au stade de 20 000 places à cause de la réhabilitation de ce centre sportif suite à l’exigence de la CAF et la FIFA.

La décision de la CAF et de la FIFA exigeant la réhabilitation du Complexe Sportif 20000 pour éviter une éventuelle sanction, a impacté la vie sociale du personnel de l’ONASPORT qui totalise aujourd’hui 2 mois d’arriérés.   

Blaise Dida, délégué du personnel de l’ONASPORT, précise qu’ils ont posé trois principaux points de revendications. « Il y a des points inscrits dans le préavis de grève que nous avons déposé sur la table des autorités compétentes. Premièrement c’est le payement sans condition des arriérés de deux mois de salaire du personnel de l’ONASPORT puis la signature de l’accord d’établissement. Enfin c’est de nous expliquer le rôle que joue le comité de suivi et d’évaluation et réhabilitation des infrastructures parce qu’on a des difficultés à faire la nuance entre ce comité et celui qui est en charge de la réhabilitation du stade 20000 places », explique-t-il.

Pour John Bida Souroungba, Directeur Général de l’OMNISPORT, ces arriérés sont dus à la suspension des bureaux et autres en location. « Ces arriérés de salaire sont dus à la suspension des activités commerciales au stade 20000 places à cause de la réhabilitation de ce centre sportif suite à l’exigence de la CAF et de la FIFA », fait-il savoir, tout en relevant que, « L’ONASPORT vit que des locations telles que les salles de conférence et les différentes salles mis en location… Le Ministre de la jeunesse et des sports nous a rassuré qu’il aura des mesures d’accompagnement pendant cette période de réhabilitation malheureusement il est pour le moment en quarantaine. Et donc j’appelle le personnel à patienter », dit-il.

L’ONASPORT est un office qui a été créée en 2010, chargé d’assurer la gestion du Complexe Sportif 20 000 places et de son personnel.

Carlos Watou

vendredi, 26 juin 2020 16:12 Écrit par Dans SPORTS

Centrafrique : Les travaux de réhabilitation du stade 20000 places progressent en dent de scie

BANGUI, le 10 juin 2020 (RJDH) --- Le déguerpissement des locataires du Complexe Sportif Barthélemy Boganda ouvre un nouveau défi aux travaux de réhabilitation de ce stade. Ces défis sont visibles dans le  retard  constaté dans les travaux de réhabilitation de vestiaire du stade 20000 places lancé depuis quelques semaines.

Le démarrage de la réhabilitation de vestiaire du stade 20000 places est jusqu’à lors loin d’être effective, alors que la deuxième mission de contrôle de la FIFA est attendue. Le comité de la réhabilitation du stade avait annoncé il y a quelques semaines le démarrage de ces travaux d’où il est important de déguerpir tous les locataires occupants certains bureaux de cette infrastructure sportive.

Le départ de ces locataires ouvre une nouvelle page de défit aux autorités compétentes en charge de la  réhabilitation de ce stade. Car certains preneurs ont cogné sur les murs pour enlever les grilles et d’autres matériaux de construction donnant une autre image à ce stade. Profitant de cette occasion d’autres personnes mal intentionnées tentent de cambrioler les lavabos et d’autres matériels.

L’insuffisance de l’effectif des agents de sécurité de l’Onasport à donner l’opportunité à ces malfrats de multiplier leurs actions machiavéliques surtout  pendant la nuit. « Nous souffrons sérieusement avec le départ des locataires du stade. Parce que  nous sommes parfois appuyer pendant la nuit par certains gardiens recrutés par ces preneurs. » A confié un agent de sécurité qui a requis l’anonymat.

C’est un marathon pour les autorités Centrafricaines à réhabiliter ce stade dans le délai prévu par la FIFA et la Confédération Africaine de Football(CAF).   

Carlos  Watou

mercredi, 10 juin 2020 15:35 Écrit par Dans SPORTS

Centrafrique : Célestin Yanindji fait le point sur le Programme de Soutien Technique (PST) à la Fédération Centrafricaine de Football

Après la signature du Programme de Soutien Technique (PST) de la FIFA via la Fédération Française de Football (FFF) à la Fédération Centrafricaine de Football, le 12 mars à Paris, le président intérimaire de ladite institution, Célestin Yanindji, a situé l’opinion au cours d’une Conférence de presse sur ses enjeux.

D’abord, le Programme de Soutien Technique vise à promouvoir le football en Centrafrique. Il a été initié par la FIFA en collaboration avec la FFF « pour contribuer plus particulièrement au bon développement du football en Afrique francophone, dans le cadre d'un "Programme Forward" de soutien technique adapté ».

Sur une durée de 24 mois (2 ans), le PST a pour objectif de former « plus de 200.000 » jeunes centrafricains. Il vise aussi « la formation des encadreurs techniques, la formation des formateurs » qui sillonneront toutes les ligues de foot de la République Centrafricaine en vue de « former d’autres encadreurs en technique du recrutement de jeunes joueurs ». Après cette série d’apprentissage, « les meilleurs vont intégrer le centre technique de Gbangouma et seront suivis sur une longue période et nous allons les placer dans des grands clubs à l’extérieur » a déclaré M. Célestin Yanindji à la presse.

Pour réussir le PST et dans le cadre de cette signature tripartite (FCF-FFF-FIFA), un expert français sera mis à la disposition de la direction technique « et ne prendra pas la place du Directeur Technique Nationale », à précisé le président de la FCF. Cet expert français encadrera les entraîneurs centrafricains pour le renforcement de leur capacité. Dans ce volet, la Direction Technique Nationale connaîtra une modification de sa structure. 

Le succès de ce programme requiert l’adhésion de tous les acteurs du foot centrafricain a rappelé Célestin Yanindji qui a souhaité « qu’à travers ce projet, la RCA disposera des futurs Kondogbia, Foxi ou Mabide de demain ».

Cependant, l’on comprend que Jean Jacques Ombi conservera son poste pour conduire le PST alors que l’Arrêté le nommant DTN a été rapporté par le Ministère des Sports. Sur ce point, la Fédération Centrafricaine de Football et le Département de tutelle devront taire leur divergence et situer l’opinion.

Le Protocole d’accord de Collaboration en matière de développement du football signé entre la FIFA et la Fédération Française de Football (FFF) en décembre 2018, par lequel cette dernière s’engageait à garantir un soutien technique aux associations membres de la FIFA en provenance d’Afrique francophone avec l’appui financier du programme de développement Forward de la FIFA.

Fleury Agou

lundi, 23 mars 2020 16:30 Écrit par Dans SPORTS
Page 1 sur 2