Centrafrique : L’UE promeut l’entreprenariat des jeunes dans la confection de 10 millions de maques

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : L’UE promeut l’entreprenariat des jeunes dans la confection de 10 millions de maques

BANGUI, le 30 mai 2020 (RJDH)---Sur l’initiative de l’Union Européenne et le gouvernement centrafricain, 135 jeunes couturiers ont été sélectionnés pour la fabrication de masques. Neuf mille masques sont confectionnés par jour destinés au public pour lutter contre le Coronavirus à l’Alliance Française de Bangui.

Plusieurs jeunes aujourd’hui se lancent dans la fabrication de masques dans la salle de production installée à l’Alliance Française de Bangui. La mission de ces 135 jeunes couturiers est de produire 10 millions masques qui seront distribués aux populations centrafricaines, pour limiter la contamination intra-personne. Yann Kossi, Superviseur de ce centre montre les différentes tâches, «  chaque matin, je commence le travail en distribuant les tissus aux couturiers. Le travail consiste à veiller sur chaque couturier tous les jours ».

C’est par production que les couturiers sont rémunérés, a précisé Yann Kossi « nous avons une fiche de demande. Chaque couturier qui retire le tissu et après, doit remplir cette fiche si c’est 20 tissus il signe au fur et à mesures comme pour faciliter le nombre des tissus.  Une fois rempli, nous envoyons à la finance pour que ces derniers soit rémunérés à la fin de la semaine et chaque masque coute 300 Francs ». dit-il.

En plus des couturiers, d’autres services de lavage des masques et d’impression de logos existent dans ce centre. De la salle de confection des masques, le cap est mis sur  ces services de lavage et de logos. Martial Ogouama chef de station lavage parle des différentes étapes de lavage de ces masques, « au niveau de service de lavage après la production des masques par les couturiers, on compte et si c’est la fin de la journée, nous mettons dans le magasin. Le lendemain on met dans la machine et après le lavage on envoie au séchoir», a précisé Martial.

Ce projet encourage l’entrepreneuriat des jeunes qui arrive à répondre à leur besoin familial, apprécie Simon Jude Podolo un des couturiers, «  c’est une bonne  initiative que le Gouvernement  et l’Union Européenne ont mis en place pour créer des mains d’œuvre locales et je crois que cela va m’aider à prendre en charge ma famille», témoigne –t-il.

Neuf mille (9) masques sont produits par jour. L’objectif est d’atteindre 10 millions comme prévus.  

Ketsia Kolissio.

Lu 202 fois
samedi, 30 mai 2020 14:38 Écrit par  In ECONOMIE
Connectez-vous pour commenter