Centrafrique : Des dispositifs sanitaires renforcés au niveau des morgues pour la riposte contre le coronavirus

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : Des dispositifs sanitaires renforcés au niveau des morgues pour la riposte contre le coronavirus

BANGUI, 30 Mai 2020 (RJDH)---Après les remous qui ont entaché la sortie de corps du premier cas confirmé de décès lié à la maladie à Corona Virus, la sécurité est renforcée au niveau des principales morgues de la capitale.

Le ministère de la santé et de la population a annoncé mardi 26 mai dernier, 31 nouveaux cas de coronavirus. Selon le communiqué, l’âge des patients varie de 25 à 57 ans dont 2 cas importés et 24 autres de transmission locale. Les malades sont éparpillés dans les villes de Bangui, Begoua, Bouar, Bossangoa et Yaloké.

   Face à cette situation inquiétante, des mesures intransigeantes ont été adoptées par le gouvernement pour stopper la propagation de cette pandémie qui apparemment n’effraie pas le Banguissoise lambda. Pour réglementer la levée de corps dans les morgues de la capitale l’hôpital communautaire de Bangui était quadrillé hier dans ses grands axes par les Forces de sécurité Intérieure(FSI), comme si on assistait à une scène de guérilla urbaine. Un responsable des FSI approché par RJDH, dans cet hôpital a affirmé sur un ton martial « que le gouvernement nous a demandé de venir ici car les gens ne respectent pas les mesures édictées par le gouvernement pour la lutte contre le Corona Virus. » Monsieur Clément, parent d’un accidenté admis à l’hôpital Communautaire de Bangui est témoin de ces scènes « c’est par rapport aux mesures prises par le gouvernement ou les gens ne doivent pas s’assembler, et très tôt ce matin, les gendarmes et policiers ont investis l’endroit. Certains parents n’ont pas compris, ils sont révoltés et exigent les corps de leurs défunts parents pour ramener à la maison pour la cérémonie ou l’inhumation au lieu d’attendre jusqu’à 12H ».

La RCA totalise à ce jour 702 cas confirmés, 23 guérisons et un décès. En effet, l’un des points de ces nouvelles mesures gouvernementales, stipule qu’il n’est toléré que la présence de cinq personnes à la levée de corps. Malheureusement, ce dernier point est sujet à polémiques. Ne dit-on pas que nul n’est sensé ignoré la loi ou bien, Nul n’est au-dessus de la loi ? 

 Barnabas BADIWI

 

Lu 279 fois
samedi, 30 mai 2020 08:54 Écrit par  In SOCIETE
Connectez-vous pour commenter