Imprimer cette page

Centrafrique : Les victimes toujours en attente de la tenue des procès de la CPS

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : Les victimes toujours en attente de la tenue des procès de la CPS

BANGUI, le 27 mai 2020 (RJDH) --- Les leaders des associations des victimes de différentes crises en Centrafrique s’impatientent quant à la question du déroulement des premiers procès de la Cour Pénale Spéciale. Ils ont exprimé leur inquiétude lors d’un micro trottoir réalisé par le RJDH ce mardi 26 mai 2020 dans la capitale.

Evodie Ndémadé, présidente d’une association des victimes s’interroge par rapport au retard, « on n’a pas encore commencé les enquêtes en tant que telle, peut-être ils sont en train de faire mais nous les responsables des différentes associations des victimes détiennent encore des dossiers. Si la Cour Pénale Spéciale récupère ces dossiers à ce niveau nous seront rassurés. Nous sommes jusqu’à ce jour inquiètes, car les victimes se posent la question à quand la CPS va démarrer ces procès ? » S’interroge-t-elle.

Etienne Oumba, Coordonnateur de l’association des victimes du 4e arrondissement de Bangui appelle à l’implication des victimes dans les activités de sensibilisation, « En réalité cette cour doit impliquer les responsables des victimes dans cette campagne et aussi renforcer la capacité de ces responsables afin de bien véhiculer les informations à la base sur les progrès notés par cette juridiction nationale ».

Ces inquiétudes des victimes ont été plusieurs exprimées alors que la Cour a présenté son chronogramme d’activité relatif à la tenue prochaine des premiers procès d’ici la fin de l’année ou au pire de cas, début 2021.

Carlos Watou

Lu 327 fois
mercredi, 27 mai 2020 11:57 Écrit par  In SOCIETE
Watou

Dernier de Watou

Connectez-vous pour commenter