Centrafrique : La CPS annonce encore l’arrestation de 9 éléments de l’UPC dans le Haut Mbomou

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : La CPS annonce encore l’arrestation de 9 éléments de l’UPC dans le Haut Mbomou

BANGUI, le 26 Mai 2020(RJDH) --- Dans un communiqué officiel en date du 25 mai, la Cour Pénale Spéciale a annoncé les arrestations de neuf éléments rebelles de l’UPC à Obo, dans le Haut-Mbomou. Ces derniers sont très engagés dans les violences de la semaine dernière à Obo.

Selon le communiqué de la Cour Pénale Spéciale, les neufs hommes arrêtés à Obo appartiennent au groupe armé de l’UPC à l’issue des combats opposant les FACA et les combattants rebelles la semaine dernière. Pour la CPS, l’UPC s’inscrit dans une logique « des attaques systématiques sur la population civile à Bambouti, Obo et Zemio », peut-on lire dans le document.

Le Bureau du Procureur de la Cour Pénale Spéciale a indiqué que « dans le cadre des mesures temporaires d’urgences, 9 combattants de ce groupe armé ont été arrêtés et conduits au siège de la CPS pour les besoins de l’enquête », précise le communiqué de la cour hybride.

La cour, dans ce communiqué, a mis en garde les acteurs des violations graves des droits de l’homme et du droit international humanitaire dans ces localités.  « Ils seront poursuivis et jugés selon le mandat de la CPS ». 

Des arrestations saluées par Mankeur Ndiaye, le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations-Unies en Centrafrique. « Les arrestations et transfèrements à Bangui de 9 individus impliqués dans les violences à Obo de 9 éléments armés à Ndélé sont un signal de la ferme détermination de la MINUSCA et partenaires à travailler avec les institutions judiciaires compétentes pour lutter contre l'impunité ».

A intervalle d’une semaine, la CPS a enregistré au total 18 arrestations des hommes armés impliqués dans les violences à Ndele et à Obo.

Paméla Dounian-Doté

 

Lu 356 fois
mardi, 26 mai 2020 15:55 Écrit par  In JUSTICE
Connectez-vous pour commenter