Centrafrique : polémiques autour du décès d’un prisonnier à la maison d’arrêt de Ngaragba

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : polémiques autour du décès d’un prisonnier à la maison d’arrêt de Ngaragba

BANGUI, 25 Mai 2020 (RJDH) --- Des rumeurs faisant état du décès d’un détenu atteint de Covid -19, la semaine dernière, ont été démenties par Le Directeur Général des services judiciaires Alain Gbanzialé, qui a indiqué au RJDH ce jour 25 Mai que le défunt souffrait de la tuberculose.

Un prisonnier issu de la maison centrale de Ngaragba a trouvé la mort au centre de santé de Ouango dans le 7ème arrondissement de Bangui. La polémique est autour de l’origine du décès du malade qui qui aurait présenté une température 40°c, comme le souligne le Directeur général des services judiciaires, le magistrat Alain Gbanzialé, « il souffrait de la tuberculose. Nous ne pouvons pas affirmer qu’il est mort de Covid-19, parce que les résultats des examens ne sont pas encore rendus publics », a fait savoir le magistrat.

Dans son entretien avec le RJDH, il est revenu sur les fausses supputations concernant la maison d’arrêt comme étant un mouroir, « nous tenons à rappeler le public que les centres carcéraux ne sont plus des mouroirs. Ce sont des centres de réflexion pour ceux qui sont en conflits avec la loi et vis-à-vis de la société et à la sortie de ces lieux, ils pourraient être des citoyens irréprochables », dit-il, avant de lancer que des mesures barrières contre le coronavirus sont prises dans les centres de détention à Bangui.

Des interrogations s’enrichissent autour de la prise en charge sanitaire des détenus de la maison d’arrêt de Ngaragba, parce qu’un détenu serait mort de la tuberculose. La tuberculose étant une maladie thérapeutique, elle peut être guérie après une bonne suivie par les médecins.

Auguste Bati-Kalamet.

Lu 331 fois
lundi, 25 mai 2020 15:38 Écrit par  In DROITS DE L’HOMME
Connectez-vous pour commenter