Centrafrique : les autorités préfectorales de Mbomou sensibilisent les acteurs miniers de Bakouma au respect de l’environnement

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : les autorités préfectorales de Mbomou sensibilisent les acteurs miniers de Bakouma au respect de l’environnement

BAKOUMA, 19 mai 2020 (RJDH)---Le village de Ndenguilo, situé à 30 Km de la ville de Bakouma, a accueilli le week-end dernier une délégation des autorités préfectorales de Mbomou conduite par le Préfet, Mme Pierrette Benguele, pour une campagne de sensibilisation sur le respect de l’environnement par les exploitants miniers dans le parc Chinko au regard du Code minier.

Accompagnée des différents responsables des services déconcentrés de l’Etat du Mbomou, Mme Pierrette Benguele, préfet de Mbomou, a lancé le samedi dernier au village de Ndenguilo, localité située à 30 km de Bakouma, la campagne de sensibilisation auprès des communautés locales dans le cadre du respect de l’environnement.

« La sensibilisation se portait sur le Projet Chinko qui protège la faune depuis 2014. Dès son implantation dans le parc, le projet Chinko a délimité trois zones, notamment celle dédiée au parc pour la protection des espèces. La seconde zone appelée tampon, est réservée à la population riveraine où tout le monde peut y exercer librement et enfin la zone banale dans laquelle se font les exploitations minières », fait-elle savoir.

Mais le constat révèle que les exploitants miniers ne tiennent pas compte de ces limites et veulent étendre leur recherche vers la zone du parc où il est interdit de se livrer à toute autre activité subversive pouvant menacer la faune et la flore. C’est dans ce cadre que les différents services de l’administration publique se sont aussi rendus dans le village pour faire comprendre aux parties les enjeux socio-économiques pour la région.

« Pour cela, j’ai jugé nécessaire de faire le déplacement avec les directeurs régionaux des mines, eaux et forêts, environnement, impôts et agriculture ainsi que les services des cadastres pour le lancement du règlement minier », a déclaré le préfet de Mbomou.

Il s’agit, bien sûr, de la première phase de sensibilisation lancée par les autorités de la préfecture du Mbomou et cela va se poursuivre à Fodé dans la région de Bangassou 2. « Les campagnes de sensibilisation prendront fin le 24 mai. Nous tiendrons une grande réunion prochainement avec les différentes communautés pour faire le découpage des zones réservées au parc, tampon et banale avec le concours du projet Chinko », a indiqué le maire de Bakouma Silvain Ngoalima.

Jean-Marie Anibikoumba

 

Lu 255 fois
mardi, 19 mai 2020 16:13 Écrit par  In Politique
Connectez-vous pour commenter