Centrafrique : le Gouvernement Centrafricain coupe court au sujet des théories du complot contre l'Union Européenne...

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : le Gouvernement Centrafricain coupe court au sujet des théories du complot contre l'Union Européenne...

BANGUI, 18 mai 2020 (RJDH)---C'est dans un communiqué officiel publié en date du 17 mai que les autorités centrafricaines ont fait une mise au point sur les accusations contre l'Union Européenne au sujet de son dernier appui humanitaire à travers un pont aérien.

Le communiqué s'argumente à partir de l'aide de l'UE dans les domaines sécuritaire, économique, social, politique et énergétique. « Avant de tirer que ces mauvais procès faits à l'encontre de l'UE n'honorent guère la République Centrafricaine », a relevé la Présidence de la République d’entrée de jeu.

Pour les autorités de Bangui, la crise qui sévit en République Centrafricaine met notre pays en face de nombreux défis qu’il faut surmonter tous les jours tout en précisant que l’Union Européenne est le premier partenaire de la République Centrafricaine dans tous les domaines.

« Sur le plan économique et social, l’Union Européenne finance de nombreux projets qu’il nous faut saluer : dans le domaine agricole, le Fonds Bêkou, la réinsertion des enfants soldats, l’accès à l’eau potable dans les zones reculées, la réhabilitation des écoles et des centres de santé », lit-on dans le communiqué.

Sur le plan politique, l’Union Européenne nous apporte des appuis multiformes notamment dans la formation de nos forces de défense et de sécurité, la reconstruction de l’armée, la restauration de l’autorité de l’Etat, la mise en œuvre de l’APPR, la réconciliation nationale, la justice sans oublier le soutien à l’organisation des élections présidentielle et législatives à venir.

Sans ambages, les autorités du pays ont tenu à rappeler que le pays, dans la lutte contre la pandémie du Covid, une fois de plus, compte sur le soutien de l’Union Européenne qui, a organisé des ponts aériens pour fournir aux professionnels de santé les matériels et équipements médicaux qui nous font cruellement défaut pour faire face à la propagation du coronavirus.

« La Présidence de la République condamne fermement les mauvais procès qui sont faits à l’encontre de l’Union Européenne et qui n’honorent pas notre pays », conclut le communiqué.

RJDH

Lu 156 fois Dernière modification le lundi, 18 mai 2020 16:26
lundi, 18 mai 2020 15:39 Écrit par  In Politique
Connectez-vous pour commenter