Centrafrique : Des combats opposent les FACA et l’UPC proche d’Obo

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : Des combats opposent les FACA et l’UPC proche d’Obo

OBO, 18 mai 2020(RJDH)---- Des combats ont opposé très tôt ce matin des éléments de forces armées centrafricaines(FACA) avec les combattants rebelles de l’UPC d’Ali Darass, proche de la ville d’Obo dans le Haut-Mbomou. Une information confirmée respectivement par le Préfet du Haut-Mbomou Jude Ngayoko et Vladimir Monteiro, porte-parole de la Minusca, tous contactés ce lundi 18 mai 2020 par le RJDH.

De sources concordantes, les combattants rebelles de l'UPC basés à Mboki et Bambouti, après une première tentative la semaine dernière qui leur avait couté́ au moins une dizaine d'éléments, ont lancé́ ce matin l'assaut contre la ville d'Obo. Mais la riposte farouche des FACA basées dans la ville a estampé leur velléité expansionniste depuis l'année dernière dans le Haut-Mbomou.

 « Très tôt ce matin, des combats ont opposé les éléments des FACA et de l’UPC en provenance de Bambouti. Ces affrontements ont eu lieu proche de la ville de Obo et les FACA ont repoussé les rebelles.  Au moment où je vous parle, les combats se poursuivent encore sur le terrain », a confié le préfet.

Difficile pour les autorités préfectorales du Haut-Mbomou d’établir en ce moment le bilan de ce violent combat entre les éléments de l’UPC et les FACA appuyées par la MINUSCA. Le porte-parole de la Minusca Vladimir Monteiro a aussi confirmé cette information et que des forces onusiennes sont aussi venues en appui des FACA dans le combat.

Une source locale contactée par le RJDH, a indiqué que les éléments de l'UPC ont attaqué Obo du coté opposé à la route qui mène à Mboki et ont préféré venir du côté de la rivière Mbokou et du site des déplacés peuls de Boyo, qui donne directement sur le centre administratif.

L’alerte de ce combat a été donnée par l’honorable Ernest Mizedio qui, dans une interview accordée au RJDH la semaine dernière, craignait une nouvelle escalade dans cette contrée. Car selon lui, les éléments de l’UPC renforcent de plus en plus leur position dans cette préfecture, « ils sont entrain à l’heure actuelle de se déporter sur des motos vers Bambouti, Mboki et certains sont basés pour le moment à 12 kilomètres de la ville d’Obo », a-t-il annoncé.

Les attaques se multiplient dans le Haut-Mbomou interviennent après l’occupation du Sud-Est par les éléments de l’UPC d’Ali Darass depuis un certain temps. Des responsables du mouvement armé ont été nommés par Ali Darass dans la sous-préfecture de Bambouti malgré la menace du gouvernement et de la MINUSCA.

Judicaël Yongo

 

Lu 220 fois
lundi, 18 mai 2020 13:13 Écrit par  In SECURITE
Connectez-vous pour commenter