Centrafrique : Le projet DPAM sur fonds du gouvernement américain appuie le ministère des Mines pour lutter contre le covid 19 dans les zones minières

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Centrafrique : Le projet DPAM sur fonds du gouvernement américain appuie le ministère des Mines pour lutter contre le covid 19 dans les zones minières

NOLA, le 12 mai 2020(RJDH)---Pour la prévention contre le risque de propagation de la pandémie de coronavirus dans les zones minières, le ministère des Mines et de la géologie mène une activité de sensibilisation à travers les radios communautaires au sud-ouest du pays.

Il s’agit de radios Zoukpana de Berberati et Kulindunga de Nola ciblées par le projet Droits de Propriété et Artisanal Minier(DPAM) avec le financement du gouvernement américain pour des débats radiophoniques sur le coronavirus avec les acteurs impliqués.

Le secteur minier constitue un vecteur de transmission de la pandémie de coronavirus. Plusieurs chantiers miniers poursuivent toujours leurs activités en dépit des appels lancés par les autorités interdisant tout regroupement d’au moins 15 personnes. C’est dans ce contexte que le DPAM a organisé du 06 au 14 mai, une mission de sensibilisation sur cette maladie dans le sud-ouest du pays, zones déclarées vertes par le Processus de Kimberley.

Le premier débat radio a eu lieu à la radio communautaire de Zoukpana de Berberati le 09 mai et le deuxième à Nola le 12 mai avec la participation des autorités politico-administratives, des directeurs régionaux des mines, de la santé et des représentants des artisans miniers. L’objectif est de sensibiliser les acteurs du secteur minier sur les pratiques susceptibles d’être un vecteur de transmission de la maladie. D’où nécessité du projet Droits de propriété et artisanal minier de lancer ce message à travers les radios communautaires pour prévenir le risque de propagation de la pandémie de coronavirus dans leurs zones d’activités minières.

Cette initiative est saluée par les directeurs régionaux de Mines et de la Santé de la ville de Berberati, Patrick Ouango et Dr Serge Didier Doctor qui au cours du débat ont profité de l’occasion pour présenter le danger que représentent les zones minières. « La radio joue un rôle très capital dans le cadre de sensibilisation sur le covid 19. Parce qu’on se rend compte aujourd’hui, que les artisans, les ouvriers miniers n’ont pas encore pris conscience de la menace de cette maladie » s’inquiètent-ils tout en appelant ces derniers au respect des mesures barrières.

Le constat est presque similaire à Nola dans la Sangha-M’baéré ajoute, Géneviève Chour Née Gbadin, sous-préfet de la ville. Lors du débat radiophonique, elle a invité à nouveau les populations surtout les artisans miniers à respecter les consignes d’hygiènes. Ces deux préfectures aujourd’hui font face à d’énormes défis au niveau des frontières. Des pistes rurales vers Gamboula et Nola sont beaucoup utilisées par des commerçants et artisans miniers qui échappent au contrôle des forces de défense et de sécurité. Le risque de propagation est évident si des mesures ne sont pas prises par les autorités du pays.

Une situation déplorée par le Sous-préfet de Berberati Jacques Antoine Gounendji et les autorités sanitaires qui ont confirmé le flux des gens avec la découverte des chantiers miniers qui enregistrent constamment des populations et des sujets étrangers. Ils en appellent au renforcement des dispositifs militaires afin de faire à ce mouvement incontrôlé dans ces zones minières.

Le Projet Droits de Propriété et Artisanat Minier(DPAM) financé par le gouvernement américain qui appui le gouvernement de la RCA dans le secteur minier artisanal œuvre en faveur des droits de propriété des communautés minières et de la gouvernance des ressources naturelles. Ce projet est mis en œuvre par le bureau d’Etudes Tetra Tech pour une durée initiale de 2018-2021.

Judicaël Yongo

Lu 546 fois
mardi, 12 mai 2020 13:57 Écrit par  In ENVIRONNEMENT
Connectez-vous pour commenter