Imprimer cette page

Centrafrique : faux, le ministre de la santé n’a pas démissionné après détournement de fonds par son homologue des finances

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : faux, le ministre de la santé n’a pas démissionné après détournement de fonds par son homologue des finances

BANGUI, le 05 mai 2020 (RJDH)---La rumeur a fait route depuis mi-avril : le ministre de la santé, Pierre Somse aurait démissionné après que son homologue Henri Mari Dondra, des finances, ait détourné 500 millions de francs CFA destinés à la solidarité face à la Covid-19. C’est une infox.

Une intox partagée par les sites d’information en ligne le tsunami.net et corbeaunews. Elle a aussi fait le buzz sur les réseaux sociaux. Parue le 17 avril 2020 sur la page de tsunami.net, cette rumeur soutient :  Centrafrique : « covid-19 » : le ministre Somse accuse le filou de Dondra d’avoir détourné 500 millions de FCFA et menace de jeter l’éponge.

 « Aucun détournement, ni malentendu entre moi et mon homologue des finances et du budget »

Pour débusquer cette fausse information, notre rédaction a pu recueillir les propos du ministre de la santé dans un point de presse animé lundi 20 avril 2020 en fin d’après-midi. Ce dernier réfute les allégations faites contre lui sur les réseaux sociaux et ces médias : « C’est une gestion concertée au sein du gouvernement avec tous les partenaires. De ce fait, c’est une gestion transparente. Sous la direction du chef de l’Etat, trois comptes (3) ont été créés. L’un est logé à BEAC avec un montant de plus de 500 millions de FCFA, un autre fiduciaire logé au ministère des finances et du budget, plus un autre compte qui sera créé à la demande de la population afin de collecter d’autres fonds nécessaires. Ces fonds publics sont assujettis aux principes de gestion des finances. A ce jour, le comité stratégie est en train de définir les normes et les modalités de gestion qui ne portent pas seulement sur les ressources de l’Etat et des particuliers, mais aussi des partenaires »

En réponse aux rumeurs de sa démission sur les réseaux sociaux celui-ci s’exprime : « J’ai découvert ma démission sur les réseaux et je considère que cela ne me concerne pas. C’est peut-être un autre Pierre Somse qui existe ailleurs. », a fait savoir le ministre de la santé au public centrafricain lors de son point de presse.

Depuis le premier cas testé positif au Covid-19 en Centrafrique, le pays bénéficie de plusieurs fonds émanant des partenaires internationaux et nationaux, des autorités publiques, des acteurs politiques et des citoyens centrafricains afin de permettre renforcer les capacités dans le cadre de riposte face à la pandémie du coronavirus.

Face à cette pandémie, ne vous protégez pas seulement contre la Covid-19, mais protégez-vous aussi des rumeurs et fausses informations.

Esdras Michael Ndamoyen / Aristide R. Maleyo

Vous voulez vérifier une information qui vous parait douteuse ou fausse ? Contacter notre rédaction au +236 75 38 58 52, 75 42 33 32 ou contacter directement l’émission : « Eke sioni sango » de la radiofréquence RJDH +236 72 2795 20. Écrivez-nous aussi à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

Lu 536 fois
lundi, 04 mai 2020 12:57 Écrit par  In SOCIETE
RJDH-RCA

Dernier de RJDH-RCA

Connectez-vous pour commenter