Centrafrique : « Les USMS sont très importantes et le gouvernement tient à son opérationnalisation pour le retour de la paix», dixit Ange Maxime Kazagui

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : « Les USMS sont très importantes et le gouvernement tient à son opérationnalisation pour le retour de la paix», dixit Ange Maxime Kazagui

BANGUI, le 28 Avril 2020(RJDH) ---En réponse au communiqué des 7 groupes armés signataires de l’accord de paix en date du 24 avril dernier, demandant la libération des prisonniers issus de leur rang, Ange Maxime Kazagui doute de l’authenticité de ce document.

Les revendications des groupes se résument en trois points notamment la libération des prisonniers politico-militaires détenus à Ngaragba, la restructuration et la refondation des forces de sécurité et de défense et la reconstruction et la restructuration de l’administration du système judiciaire et du régime pénitentiaire. Interrogé, Ange Maxime Kazagui s’abstient de commenter le communiqué qui serait, selon lui, déjà mise en cause par certains supposés signataires.

« Ce communiqué que vous évoquez à une crédibilité qui est déjà mise en cause. Des signataires supposés qui ont commencé à le dénoncer. Sidick des 3R l’a fait savoir, Alkatim du MPC a aussi dit qu’il ne se reconnait pas dans ce communiqué, Ali Darassa de même et a promis le faire par écrit. Cela pose déjà un problème de crédibilité », a souligné Ange Maxime Kazagui.

Toutefois, sur la mauvaise gestion de l’Unité Spéciale Mixte de Sécurité USMS évoqué dans le communiqué, le patron de la communication et des média, reconnait une légère lenteur dans l’opérationnalisation ce que, croit-il, les gens l’utilisent à des fins politiques sans reconnaitre les efforts du gouvernement dans ce sens.

« Le gouvernement, en réalité, est très déterminé par l’opérationnalisation des USMS, qui sont un maillon très important pour le retour à la sécurité et des populations dans les villes, dans les zones de transhumance, d’élevage d’une manière générale », a noté le ministre de la communication, tout en espérant que, « cette sécurité puisse nous conduire vers la paix et aussi contribue à la bonne réalisation des élections », fait-il valoir.

Ange Maxime Kazagui, avec modestie, reconnait qu’il y a encore des chemins à faire quant à l’opérationnalisation des USMS. « Rien n’est toujours parfait. Il est possible qu’il y ait du retard dans un certain nombre d’opérationnalisation au niveau des USMS mais le gouvernement a tenté d’accélérer les choses, les véhicules des patrouilles ont été livrés, les membres des groupes armés ont été formés à leur conduite. Parfois, c’est simplement de la contingence financière que l’on prend comme une mauvaise gestion politique », a expliqué le ministre

La réaction du ministre de la communication et des media intervient trois jours après la publication d’un communiqué de presse signé par 7 groupes armés signataires de l’accord de paix du 6 février 2019.

Bienvenue Marina Moulou-Gnatho

Lu 308 fois
mardi, 28 avril 2020 14:03 Écrit par  In DDRR
Connectez-vous pour commenter