Imprimer cette page

Centrafrique : La mosquée de Lakouanga en phase de finition

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : La mosquée de Lakouanga en phase de finition

BANGUI, le 25 avril 2020 (RJDH) --- Le comité de construction de la Mosquée Lakouanga, sur une note d’espoir, indique que les travaux prendront fin cette année. C’est ce qu’a expliqué Christian Aimé Ndotah, vice-président du comité, au RJDH le jeudi 23 avril.

Ce mois de Ramadan arrive dans un contexte significatif pour la mosquée de Lakouanga dans le 2e arrondissement de Bangui. Détruite en 2014, les premiers travaux de reconstruction ont été lancés le 24 Avril 2015, il y a de cela 5 ans. Ces travaux sont actuellement en phase de finition, selon le, qui a précisé que les ouvrages termineront cette année.

Une initiative portée par « Sewa Ndotah » et soutenue par les ressortissants du quartier de Lakouanga vivant en France, ainsi d’autres personnes de bonne volonté. L’Imam de la mosquée de Lakouanga, Salet Ndiaye, a salué cet élan de solidarité. « N’eut été le courage de nos frères chrétiens de Lakouanga, nous n’allons pas revenir pour reconstruire ensemble avec eux cette mosquée. Voilà 5 ans aujourd’hui, notre objectif actuellement est de finir cette mosquée qui est un symbole du vivre ensemble », a-t-il déclaré.

Pour Christian Aimé Ndotah, à l’initiative de la reconstruction de la mosquée de Lakouanga, c’est l’effort commun des habitants du quartier qui a facilité les avancées des travaux. « Nous avons reçu un don de 7 millions en matériaux soit 400 sacs de ciments, des fers et autres de la part du PNUD à l’époque de Aurélien Agbenonci et l’ambassade de France, qui était très engage pour le retour de la cohésion sociale.  Elle nous a fourni les matériaux de construction, la SEFCA également, et autres personnes de bonnes volontés qui ont donné à titre personnel. C’est quelque chose qui me tient à cœur avec la grâce de Dieu et l’appui des personnes de bonne volonté, nous allons finir la mosquée. Le seul problème se situe au niveau de payement des ouvriers qui doit se faire chaque jour», a-t-il expliqué.

La mosquée de Lakouanga fait partie des mosquées détruites en 2014.

Bienvenue Marina Moulou-Gnatho

Lu 246 fois
samedi, 25 avril 2020 15:31 Écrit par  In SOCIETE
Moulou-Gnatho

Dernier de Moulou-Gnatho

Connectez-vous pour commenter