Centrafrique : Le ministère des finances et du budget lance le programme « Patapaye » à Mbaïki

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : Le ministère des finances et du budget lance le programme « Patapaye » à Mbaïki

Mbaïki, le 26 mars 2020 (RJDH)---Une mission du ministère des finances et du budget a séjourné la semaine dernière à Mbaïki dans la Lobaye, dans le cadre de la phase pilote du projet paiement mobile de salaire des fonctionnaires et agents de l’Etat intitulé « Patapaye ».

Le gouvernement Centrafricain avait lancé en début d’année le programme dans plusieurs grandes villes de provinces pour payer les fonctionnaires dénommé Patapaye. L’objectif principal de ce projet de paiement mobile des salaires des fonctionnaires et agents de l’État est de faciliter l’accès à des travailleurs du secteur public affectés dans les zones où les institutions financières ou banquières ne sont pas implantées. Mais désormais, ses fonctionnaires percevraient leurs salaires via les technologies de l’information et de la communication, notamment les sociétés de téléphones mobiles et les opérateurs économiques.

Selon Aloïce Demba, le chef de mission dans la Lobaye, il est question que les fonctionnaires n’aient plus à se déplacer à Bangui, « l’objectif est d’enrôler et sensibiliser les fonctionnaires et agents de l’Etat déployés dans cette zone afin de les amener à percevoir leur salaire sur place par les moyens électroniques au lieu d’effectuer de déplacement sur Bangui, laissant leur poste vacant et c’est ce qui crée parfois de retard dans le bon fonctionnement des institutions. Le ministère des finances et du budget a jugé mieux de lancer ce projet pour améliorer cette situation », a déclaré Aloïce Demba.

Un fonctionnaire de l’Etat affecté à Mbaïki salue l’initiative. « A défaut des établissements bancaires et financiers dans cette grande ville, nous sommes obligés de descendre sur Bangui pour percevoir nos salaires. Les agents des services publics importants abandonnent leur poste et cela crée un vide dans les administrations publiques et favorise le retard du pays », dit-il.

Cette même mission est menée simulnétanement dans les préfectures de la Ouaka, Nana Mambéré et Ouham.

Guy Florentin Outiama

Lu 61 fois
jeudi, 26 mars 2020 15:38 Écrit par  In ECONOMIE
Connectez-vous pour commenter