Centrafrique : Les mesures préventives contre le Covid 19 diversement observées dans le pays

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : Les mesures préventives contre le Covid 19 diversement observées dans le pays

BANGUI, le 26 mars 2020 (RJDH) --- Les mesures gouvernementales interdisant l’ouverture des boites de nuits et des bars dancing pour prévenir les cas de contaminations à Covid-19 ne sont pas respectées dans les faits. Certains bar dancing bien que fermés sont encore opérationnels dans la clandestinité.

En sillonnant certains bars et caves de la place, à première vue, les portes sont hermétiquement barricadées, les chaises entassées de manière anarchique les unes sur les autres donnant l’allure des observations des mesures gouvernementales. Mais au-delà de cette apparence, la réalité est que les gens continuent de se rassembler clandestinement et prendre de la bière en dépit de ces mesures.  

Un habitant de Lakwanga dans le 2e arrondissement de Bangui, ayant constaté les faits, s’offusque et pointe du doigt un comportement incivique. « Selon mon constat, les principes instaurés par le gouvernement ne sont pas observés. Car certains commerçants, vendeurs de la bière dans des zones un peu reculées, continuent d’exercer leurs activités commerciales en cachette favorisant l’attroupement des personnes », s’est-il indigné. 

Séraphina, une habitante de Plateau situé à Bimbo 2, embraie dans le même sens que le premier en précisant que la décision la décision du gouvernement est un moyen de prévention, « la décision prise par les autorités va dans l’intérêt du peuple Centrafricain.  Le non-respect de ces principes est un moyen de la propagation de ce virus dans le pays. Il n’est pas interdit de prendre la bière mais nous sommes en face d’un cas de force majeure. Et donc nous devons respecter ces principes pour préserver notre vie et celle des autres », a-t-elle déclaré.

Pour elle, il n’y a que le respect de ces mesures qui nous éloigneraient le malheur. « J’invite mes frères et sœurs Centrafricains à une prise de conscience. Car nous sommes en face d’un grand danger qui a besoin de la participation de tout le monde pour la vie et la destinée de nos enfants. Et le seul moyen de lutter contre cette pandémie c’est le respect des principes instaurés par les autorités. »

Le nombre de personnes touchées par cette maladie ne cesse d’augmenter dans le pays depuis sa confirmation par les autorités sanitaires de la place. Et selon le rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé 725 personnes sont en quarantaine pour le moment. 

Carlos Watou

Lu 322 fois
jeudi, 26 mars 2020 14:42 Écrit par  In SANTE
Connectez-vous pour commenter