Centrafrique : Les activités économiques tournent au ralenti à Carnot

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : Les activités économiques tournent au ralenti à Carnot

CARNOT, le 28 février 2020 (RJDH) --- Les activités économiques sont presque paralysées à Carnot, dans la préfecture de la Mambéré Kadeï au sud-ouest du pays, en raison de la présence signalée des hommes en armes assimilés aux 3R dans les zones périphériques empêchant la libre circulation des biens et des personnes. Une situation qui inquiète les autorités locales.

La circulation des biens et des personnes devient de plus en plus difficile dans les environs de la localité de Carnot depuis que la présence des hommes armés assimilés aux éléments de 3R de Sidiki est signalée dans la région.  

La population de cette partie du pays vit dans la psychose, selon Evariste Dole président de la délégation spéciale de la ville de Carnot, « les gens sont paniqués du fait qu’ils ne peuvent cohabiter avec les hommes en armes qui commettent des exactions sur les populations sur l’axe Guémbé, Gadzi et Mbélou. Une source hospitalière m’a tenu informé que 4 personnes ont été torturées par ces hommes à Guémbé, un village situé à quelques kilomètres de Carnot. C’est la psychose qui règne au sein de la communauté durant ces deux jours », a fait savoir Evariste Dole.

De poursuivre, l’autorité municipale s’inquiète déjà des conséquences de cette situation sur les activités économiques dans la région. « Les gens ne peuvent plus aller aux champs. Si bien que les activités économiques tournent au ralenti. Cette situation va impacter négativement sur le développement économique dans la Mambéré Kadeï car la ville de Carnot est l’un des maillons forts de cette préfecture surtout sur le plan économique », ajoute-t-il.

« Ils disent qu’ils accompagnent les pasteurs peulhs en quête de pâturage dans la région de peur qu’ils soient attaqués par des voleurs de bétails », rapporte au RJDH une autorité préfectorale de la Mambere-Kadéï.

Michael Biliwen, Secrétaire Général de l’association des ressortissants de la Mambéré Kadeï, réclame des autorités compétentes la présence des FACA dans la localité, « nous demandons aux autorités centrafricaines de déployer les Forces Armées Centrafricaines dans cette partie du pays afin d’assurer la protection de la population civile. Car c’est la seconde fois que ces bandes armées reviennent pendant la saison sèche, semer la panique sur la population civile. Cette situation avait couté la vie à certains compatriotes entre autre un gendarme au village Zaorossangou », demande-t-il.

La présence des hommes armés signalée dans les zones périphériques de Carnot intervient quelques semaines après celle de Nandobo, localité situé à 50 Km de la ville de Berberati, créant ainsi la panique au sein de la population civile.

Carlos Watou

Lu 266 fois Dernière modification le dimanche, 01 mars 2020 13:20
dimanche, 01 mars 2020 12:57 Écrit par  In SECURITE
Connectez-vous pour commenter