Centrafrique : Les victimes attendent avec impatience les premières audiences de la Cour Pénale Spéciale

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : Les victimes attendent avec impatience les premières audiences de la Cour Pénale Spéciale

BANGUI, le 27 février 2020 (RJDH)--- Les associations des victimes se réjouissent enfin à l’annonce des avancées dans les enquêtes de la Cour Pénale Spéciale (CPS) faite par le Procureur Spécial, Toussaint Muntazini Mukimapa, et la tenue des premières audiences attendues fin 2020 et début 2021.

Lors de projection du film sur la CPS, jeudi 20 février, le Procureur Spécial, Toussaint Mutazini Mukimapa, avait informé le public sur les avancées en cours.

C’est à cette annonce que les associations des victimes ont exprimé leur vif désir d’aller vite en procès, comme l’exprime Ali Ousmane, président de la Communauté Musulmane de Centrafrique (COMUC), « Nous nous réjouissons de cette annonce. C’est ce que toutes les victimes des violences souhaitent. Les audiences annoncées par la CPS pour la fin d’année 2020 ou début 2021, sont un signal pour mettre un terme au règne d’impunité dans le pays », a déclaré le président de la COMUC.

Dans le même ordre d’idée, Hervé Lidamon, président de l’Association des Victimes des Evènements de 2012-2014 (AVED), y voit un signe d’espoir pour toutes les victimes d’atrocités. « Nous accueillons avec beaucoup de joies cette nouvelle. Nous nous posions à un moment des questions pour savoir à quand auront lieu les procès. Nous faisons confiance à la justice et à la CPS. Pour moi, c’est un signe d’espoir pour que justice soit enfin faite », dit-il.

Vianney Ingasso

Lu 84 fois
jeudi, 27 février 2020 16:04 Écrit par  In JUSTICE
Connectez-vous pour commenter