Centrafrique : Les premières audiences de la Cour Pénale Spéciale attendues en fin d’année

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : Les premières audiences de la Cour Pénale Spéciale attendues en fin d’année

BANGUI, le 27 février 2020(RJDH) ---Les premières audiences de la Cour Pénale Spéciale sont attendues d’ici fin 2020 ou début 2021. L’annonce a été faite jeudi 20 février dernier par le Procureur Spécial de la Cour Pénale Spéciale, Toussaint Muntazini Mukimapa, lors de la projection du film documentaire sur la CPS à Bangui.

A l’occasion de la projection du film documentaire sur la CPS le jeudi 20 février, le procureur spécial, Toussaint Muntazini Mukimapa, a donné des indications au grand public sur les actions du parquet en cours.  « Les activités de la Cour Pénale Spéciale peuvent se décliner comme suit. 7 dossiers ont été déjà transmis à la chambre d'instructions sur la base des enquêtes et ce sont des dossiers déjà ficelés. 8 dossiers sont encore en phase d'enquêtes, 15 autres sont tirés de la feuille de route pour les priorités de 2020 et 3 personnes sont actuellement détenues à la maison d'arrêt de Ngaragba pour le compte de la CPSa fait savoir Toussaint Muntazini Mukimapa, Procureur de la CPS.

M.Théophile Momokoama, porte-parole de la CPS, a précisé que "les premiers procès pourraient avoir lieu en cette fin d'année 2020 ou au plus tard au début de l'année 2021", annonce-t-il.

Pour accentuer d’avantage les campagnes de sensibilisation autour des activités de la cour, l’ambassadrice de l’union Européenne, Samuela ISOPI, a annoncé un soutien financier de l'UE à la CPS à hauteur de deux millions d’euros et demi pour toutes activités liées à la justice.

« Des progrès importants ont été enregistrés dans le cadre de programme courant. Et le nouvel appui de l’Union Européenne à la Cour Pénale Spéciale permettra finalement que les crimes graves soient inscrits et jugés conformément au cadre centrafricain et au standard international ».

Les premières audiences de la Cour Pénale Spéciale prévues en fin d’année 2020, marqueront un tournoi significatif dans la volonté des autorités centrafricaines et la communauté internationale à combattre l’impunité dans le pays.

Régis Stéphane Banguima

Lu 87 fois
jeudi, 27 février 2020 16:01 Écrit par  In JUSTICE
Connectez-vous pour commenter