Centrafrique-Foot : « Je suis venu gagner et inscrire mon nom dans l’histoire de mon pays », dixit G. Kondogbia

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique-Foot : « Je suis venu gagner et inscrire mon nom dans l’histoire de mon pays », dixit Kondogbia

BANGUI, le 12 février 2020 (RJDH)---Le capitaine des Fauves de Bas-Oubangui, Geoffrey Kondogbia a conféré avec nos confrères sportifs, hier, mardi 11 février 2020. Il est revenu sur les défis de son équipe pour la qualification à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2021 : « Je n'ai pas abandonné le confort que j’avais en équipe de France à Claire-Fontaine pour ne pas aller en simple aventure en Centrafrique. Je suis venu gagner et inscrire mon nom dans l’histoire de mon pays ».  

Le milieu de terrain centrafricain a déploré que les questions de prime à porter préjudice aux Fauves de Bas-Oubangui et a encouragé « pour une meilleure organisation pour les autres matchs à venir notamment la double confrontation avec le Maroc ». Il a promis que « le moment est venu pour moi de rassembler tout le monde et ensemble on va définir la nouvelle marche à suivre pour qu’enfin on joue la CAN du Cameroun ».

La grande ambition pour le vainqueur de la Coupe du monde U20 avec la France est de contribuer à la qualification de son pays à la CAN 2021. Mais troisième de leur groupe, la République Centrafricaine (RCA) devra surmonter plusieurs défis. « Si nous voulons nous qualifier, il faut qu’on arrive à gagner à l’extérieur. On aura que neuf (09) points à Bangui ce qui ne garantit rien », a-t-il conseillé. Reconnaissant la qualité de jeu des Lions de l’Atlas qu’il croisera lors de la double confrontation en mars, G. Kondogbia a indiqué que les Fauves pourront surprendre « le Maroc à domicile, avec une bonne organisation, nous pouvons les battre ».

Le gombo, plat fétiche de G. Kondogbia ?

Le joueur de Valence a salué la passion du public centrafricain pour le foot. « Jamais de toute ma vie je n’ai vu un public magnifique comme lui. A 12h le stade est prêt », a-t-il reconnu. « A l’échauffement j’ai même eu des larmes aux yeux », a confié G. Kondogbia.

Puis, pour clore l’entretien, le joueur a fait remarquer son attachement à son pays d’origine. « J’aime la sauce gombo de Bangui. A chaque fois que je le mange, on gagne ». Alors, que les maîtres de la fédération lui réservent un bon plat de gombo pour le stimuler. C’est bien sa potion magique.

Fleury Agou

Lu 711 fois Dernière modification le jeudi, 13 février 2020 14:13
mercredi, 12 février 2020 14:20 Écrit par  In SPORTS
Connectez-vous pour commenter