Centrafrique : Malabar Spiral, l’artiste du peuple, en tournée en France

Évaluer cet élément
(2 Votes)

Centrafrique : Malabar Spiral, l’artiste du peuple, en tournée en France

LYON, le 21 janvier 2020 (RJDH)---L’artiste Euloge Paterne Malabi-Tchesseou alias « Malabar Spiral » a entamé depuis le 4 janvier en France une série de concert de présentation de ses titres. Il compte par ces concerts valoriser la musique centrafricaine mais aussi transmettre à la jeunesse un message d’espoir pour l’avenir de son pays.

Considéré aujourd’hui comme étant l’une des étoiles montantes de l’afrobeat centrafricain, Malabar Spiral est en tournée musicale à l’hexagone à la rencontre des centrafricains dans cette partie du continent européen. Il a donné ce samedi 18 janvier 2020 un concert à Lyon en présence de plusieurs artistes et musiciens Centrafricains de la France et de la Belgique. Accompagné des voix féminines d’Idylle Mamba, de Winnie Massanga, celles des doyens du Formidable Musiki, du jeune Claudio Ngoïta, du groupe Enigmatik, Malabar Spiral a bénéficié d’un style chorégraphique de Steve Mav, un autre chanteur Centrafricain mais également chorégraphe résidant à Bruxelles en Belgique.

Avec les titres comme « Retard » ou encore « Verdict de l’amour », « I calculé ala apê », « Chemin de réussite », ces chansons relatent le quotidien de la vie, et illustrent les réalités de la société africaine. Il exhorte au courage pour un lendemain meilleur. Son charisme motive les jeunes de sa génération sur le chemin de la réussite. Il dénonce les inégalités de la société afin d’éveiller les consciences vers un changement de mentalité.

Sonorités rythmiques, mélodies suaves, paroles pleines de bon sens moral, son titre, « Chemin de réussite » va lui valoir une nomination dans la catégorie « Meilleur artiste centrafricain » de l’année 2017 à Tongolo Award qui récompense les talents centrafricains. Cette même année, il recevra le prix du meilleur artiste africain à la journée internationale de la musique à Oujda (Maroc).

Malabar Spiral imprime le style « Monteng Beat », un mélange de l’afro beat avec le rythme Montenguene une danse traditionnelle de la Lobaye.

Cette sortie en France reste un grand espoir pour se faire connaitre et contribuer à changer les mentalités. « La réussite est le fruit de sacrifices. Ma mission est de changer les mentalités par la musique et valoriser mon pays aux yeux du monde entier », a-t-il déclaré.

En parallèle de sa carrière musicale, cet artiste de 26 ans poursuit toujours ses études de médecine (5e année) avec lequel il faut souvent composer pour ses déplacements, comme celui de France où il passera trois mois pour la cause de la musique.

Ce grand rendez-vous de Lyon vient respectivement après celui de Rennes le 04 janvier 2020, Paris. Le 14 février, il sera à Bordeaux, probablement un autre à Orléans le 15 février, celui de Toulouse le 22 février avant de clôturer le 7 mars à Paris. 

Cette tournée marquée par l’encouragement et le soutien de ses ainés comme BB Matou, Idylle Mamba ou encore Bibi Tanga a été organisée par l’Association RJC et Sewa Organisation représentées par Axel et Cherubin Le Corre sans compter l’appui administratif du Ministère Centrafricain de la Culture en collaboration avec Peggy Mbassinga.

Fridolin Ngoulou

 

Lu 844 fois
mardi, 21 janvier 2020 14:40 Écrit par  In ART/CULTURE
Connectez-vous pour commenter