Centrafrique : Le Comité International de la Croix-Rouge satisfait de son bilan d’activités de l’année 2019

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : Le Comité International de la Croix-Rouge satisfait de son bilan d’activités de l’année 2019

BANGUI, le 17 janvier 2020 (RJDH) --- Le Comité International de la Croix Rouge en Centrafrique est satisfait du bilan d’activités menées en 2019 en dépit de la précarité de vie dans laquelle se trouvent les populations centrafricaines. C’est sur cette note positive que la cheffe de délégation du CICR, Valérie Petitpierre a annoncé le jeudi 16 janvier à Bangui, la continuité des activités au profit des populations en situation critique.

Tout en saluant le bilan des activités, Valérie Petitpierre, la Cheffe de délégation du CICR en Centrafrique, a indiqué que la situation humanitaire dans le pays est toujours précaire et dramatique. Car, la population vit toujours dans des conditions difficiles, «le bilan est positif en 2019. On a pu atteindre la plupart de nos objectifs. L’une des raisons qui explique ce beau résultat, c’est le meilleur accès qu’on a pu avoir sur le terrain malgré l’insécurité et les contraintes », a expliqué la responsable du CICR en RCA.

Valérie Petitpierre n’a pas manqué de rappeler que la RCA reste parmi les 15 pays dans le monde dans lesquels le CICR intervient, ceci rappelle que l’indicateur du niveau de besoin est très élevé. « De manière globale, la situation humanitaire dans le pays reste dramatique. Aujourd’hui, il y a des zones où la situation sécuritaire se stabilise davantage car on y voit des mouvements de retour, mais il y a toujours des personnes déplacées dans le pays. Il y a aussi des zones où il y a des confrontations armées dans le pays, la situation est extrêmement tendue. Et globalement, la condition des populations sur le terrain ne s’est pas améliorée sur le terrain d’où le fait que notre opération en Centrafrique reste parmi les 15 plus grandes opérations du CICR dans le monde, c’est un indicateur du niveau de besoin qui est très élevé toujours malheureusement », précise Valérie Petitpierre.

Elle souligne que la solution à la crise centrafricaine ne sera pas qu’humanitaire, mais la Croix Rouge va continuer à aider les personnes en situation d’urgence, « la solution à la crise ici, comme ailleurs, ne sera pas humanitaire. Nous, on va continuer à aider les populations affectées par la violence et par la crise mais il faut une réelle volonté politique, il faut une solution politique pour que les violencescessent une fois pour toutes pour qu’un semblant de normalité soit retrouvé parmi la population que ce soit ici ou à l’intérieur du pays. On va s’inscrire dans la continuité de nos activités en 2019, on va essayer d’accroitre notre proximité avec les populations dans le besoin, on va essayer encore davantage à l’écoute des besoins de la population pour mieux comprendre comment on peut aussi soutenir leur propre mécanisme de résilience avec les moyens que nous avons à disposition, toujoursla protection et la sécurité de la population sera placée au centre de notre préoccupation », a souligné Valérie Petitpierre.

En 2019, 72525 ménages ont bénéficié de l’assistance de la part du CICR et 290000 autres ont un meilleur accès à l’eau potable. Le CICR rappelle qu’en 2020, le Comité International de la Croix-Rouge s’inscrira dans la continuité des activités menées en 2019, en plaçant la protection de la population au centre de ces activités.

Pamela Dounian-Doté

Lu 273 fois
vendredi, 17 janvier 2020 13:37 Écrit par  In HUMANITAIRE
Connectez-vous pour commenter