Centrafrique : Tibor Nagy, sous-secrétaire d’État américain aux Affaires africaines, attendu à Bangui

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : Tibor Nagy, sous-secrétaire d’État américain aux Affaires africaines attendu à Bangui

BANGUI, le 16 janvier 2020 (RJDH)---Le département d’Etat américain, dans un communiqué publié mercredi sur son site web, a annoncé la visite prochaine à Bangui de Tibor Nagy du 19 au 21 janvier 2020.  Une visite pour rencontrer les hauts responsables gouvernementaux et étudiants centrafricains issus du programme YALI.

 Tibor Nagy, entamera une tournée africaine du 15 au 29 janvier 2020. Il s’agit de la République Centrafricaine, de l’Éthiopie, du Kenya, du Soudan du Sud et du Soudan. Du 19 au 21 en Centrafrique, selon le communiqué, il rencontrera de hauts responsables gouvernementaux, des étudiants, des représentants de la société civile, des anciens élèves des programmes d’échange de diplomatie publique du département d’État et des représentants des organisations internationales et des ONG travaillant sur la consolidation de la paix et les questions humanitaires en République centrafricaine (RCA). Car, les États-Unis sont le plus grand contributeur de la réponse humanitaire en RCA avec une contribution qui correspond au quart du budget annuel de la MINUSCA.

 « Sa visite mettra l’accent sur l’importance de promouvoir la bonne gouvernance et de solides institutions démocratiques, de faire avancer la paix et la sécurité régionales, de lutter contre la corruption et de forger des liens plus solides en matière de commerce et d’investissement. Il rencontrera également des responsables du gouvernement afin de renforcer la coopération régionale », a précisé le Département d’Etat Américain dans le communiqué.

 Le sous-secrétaire Tibor Nagy, peut-on lire, est le plus haut responsable américain à se rendre en République centrafricaine depuis la visite de Mme l’ambassadeur des États-Unis aux Nations unies, Samantha Power, en 2016. « Sa visite vient renforcer l’engagement des États-Unis à soutenir la paix et la stabilité en RCA à travers l’Accord politique pour la paix et la réconciliation, en fournissant une assistance aux personnes nécessiteuses et en travaillant en étroite collaboration avec d’autres partenaires internationaux en matière de consolidation des institutions démocratiques centrafricaine ».

 En outre, à l’occasion de sa visite le sous-secrétaire mettra en évidence l’engagement des États-Unis à soutenir la jeunesse africaine avec une rencontre avec des étudiants et des enseignants de l’Université de Bangui, marquant le 10ème anniversaire de la Young African Leaders Initiative (YALI), un programme qui mobilise la prochaine génération de dirigeants sur le continent en facilitant les liens entre les jeunes leaders africains du programme YALI et leurs pairs aux États Unis.

Cette visite qui intervient sur fond de tension géopolitique en filigrane la présence russe en Centrafrique car, en octobre 2018 sur RFI, le diplomate s’est longuement interrogé sur cette présence dans le pays en déclarant, « le rôle des Russes en Centrafrique pose problème. Leurs activités cadrent mal avec le processus de paix. Ils ont leurs propres priorités, qui manquent parfois de transparence », disait-il.

Ce qui est sûr, le Secrétaire d’état adjoint américain aux affaires africaines, Tibor Nagy est porteur d’un message de la Maison Blanche aux autorités centrafricaines surtout que le pays amorce une année électorale où les jeux d’influence et d’intérêts de grandes puissances se font sentir depuis quelques temps.

Vianney Ingasso

 

Lu 472 fois Dernière modification le jeudi, 16 janvier 2020 13:50
jeudi, 16 janvier 2020 13:31 Écrit par  In Politique
Connectez-vous pour commenter