Centrafrique : Le KNK maintient son meeting malgré l’interdiction du gouvernement

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : Le KNK maintient son meeting malgré l’interdiction du gouvernement

BANGUI, le 07 décembre 2019 (RJDH)---Le parti KNK maintient son meeting prévu pour cet après-midi à Boy-Rabe malgré l’interdiction du gouvernement dans une annonce publiée par le ministère de la communication.

La raison évoquée par le gouvernement pour interdire cette manifestation est liée au dépôt de la demande par le parti KNK qui n’a pas déposé aux autorités concernées pour une demande formelle d’autorisation. Il met en garde le parti contre tout débordement, « le gouvernement met ainsi clairement en garde les organisateurs d’un tel meeting contre tout débordement, et appelle les acteurs politiques à la préservation de la paix sociale », indique le gouvernement.

Contrairement aux déclarations du gouvernement, le KNK a indiqué « qu’il a saisi en date du 4 décembre 2019, les ministres de la Sécurité publique et de l’Administration du territoire dans l’optique du meeting de ce jour », dément le KNK.

Au cœur de ces séries de meeting engagé par le parti KNK, c’est le retour de son Président Fondateur François Bozize.

Un bras de fer est déjà engagé entre le parti KNK et le gouvernement centrafricain, ce qui ne présage rien de bon pour la préservation de la paix sociale dans le pays. Le dernier meeting du KNK a été organisé le 30 novembre dernier au Km5 dans le 30 novembre dernier.

Lu 514 fois
samedi, 07 décembre 2019 13:45 Écrit par  In Politique
Connectez-vous pour commenter