Centrafrique : Le HCR plaide pour la participation des Réfugiés au prochain processus électoral

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : Le HCR plaide pour la participation des Réfugiés au prochain processus électoral

BANGUI, le 06 Décembre 2019 (RJDH)---Le Haut-commissaire du HCR, Philippo Grandi, plaide en faveur des réfugiés quant à leur participation au processus électoral en Centrafrique. Pour le Haut fonctionnaire des Nations-Unies, les citoyens d’un pays où qu’ils se trouvent doivent participer aux débats qui touchent à leur avenir. Il l’a dit mercredi à la presse en fin de visite en Centrafrique.

A quelques mois des échéances électorales dans le pays, la question de la participation des refugiés quant aux choix de leurs futurs dirigeants préoccupe le Haut-commissariat des Nations-Unies pour les Réfugiés (HCR). Cette question a été évoquée par Philippo Grandi, Haut-commissaire et le chef de l’Etat Centrafricain cette semaine à l’occasion de sa visite dans le pays.

Même si l’agence onusienne encourage et facilite le retour des réfugiés au pays mais, nul n’ignore que cela devra être fait progressivement et méthodiquement, « j’ai fait un plaidoyer auprès du Chef de l’Etat centrafricain, comme on l’a fait en 2016 pour que les réfugiés centrafricains qui sont en exil puissent voter. C’est au citoyen de ce pays de choisir leurs dirigeants. Donc, il est important que l’on puisse les appuyer dans ce processus électoral de 2020-2021 », a fait savoir le patron du HCR.

Il a, par-ailleurs, précisé que c’est une question complexe qui concerne non seulement la République Centrafricaine mais aussi la communauté internationale. « Cette question est complexe qui ne concerne pas seulement la RCA mais les autres pays donc tout le monde doit être d’accord pour que cela soit fait. Mais  j’espère que ce processus prendra en compte les réfugiés et le HCR a fait ce plaidoyer par ce que nous pensons que les réfugiés ont ce droit et c’est important pour qu’il leur soit reconnu», soutient Philippo Grandi. « Nous avons vu cela pour ces personnes qui se voient déjà reconnues comme des citoyens de ce pays et surtout on leur donne un rôle qui est celui de la votation», une manière de montrer l’attachement de la République à ces fils d’ailleurs » pense Philippo Grandi.

La participation des réfugiés centrafricains aux élections de 2015-2016, a été assurée par le HCR au Tchad, au Cameroun et au Congo. Le rôle du HCR dans ce processus, à l’époque, se fondait sur une résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU à la demande de l’Autorité Nationale des Elections. Le HCR a fourni un appui technique et logistique pour faciliter la participation des réfugiés aux élections. L’on estime à près de 400.000 centrafricains réfugiés.

Lu 105 fois
vendredi, 06 décembre 2019 15:00 Écrit par  In INFO-ELECTIONS
Connectez-vous pour commenter