Centrafrique : Des leaders communautaires et des chefs rebelles de l’extrême nord invités à Bangui pour acter la réconciliation

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : Des leaders communautaires et des chefs rebelles de l’extrême nord invités à Bangui pour acter la réconciliation

BANGUI, 07 Novembre 2020 (RJDH)---Les leaders communautaires et les chefs rebelles de Ndélé et Birao sont à Bangui pour acter la réconciliation. Le processus est porté par le gouvernement centrafricain qui veut apaiser le nord avant les élections de décembre prochain.

De sources bien informées, les leaders communautaires et les chefs rebelles de l’extrême nord sont invités par le gouvernement qui depuis, soutient le processus de réconciliation dans cette partie du pays en proie à des violences intercommunautaires. Les délégations sont à Bangui depuis quelques jours, a appris le RJDH de sources locales.

Cette information RJDH est confirmée par un ministre conseiller à la présidence qui inscrit la démarche dans la recherche de la paix, « nous sommes tous conscients que l’extrême nord est en difficulté. L’objectif de l’initiative est de créer les conditions d’une réconciliation communautaire », explique cette source. Joint au téléphone, Abdoualye Hissene du FPRC, a aussi confirmé sa présence à Bangui dans le cadre de ce qu’il appelle, « un processus de normalisation des relations entre les frères et sœurs du nord ».

Les leaders communautaires et les responsables des groupes armés, FPRC et MLJC de Ndélé et Birao sont invités à Bangui après une tournée que l’ancien président Michel Djotodia, a effectuée à Bria et Kaga Bandoro pour rapprocher les positions des rebelles dans le cadre d’un processus de réconciliation qu’il porte avec le soutien du gouvernement.  

Selon les informations du RJDH, les sultans et notables de ces deux villes ainsi que les groupes armés engageront des échanges dès lundi prochain. La signature d’un accord est attendue à l’issue des discussions qui font suite à celles lancées depuis quelques mois dans les deux localités entre les belligérants.

Entre septembre 2019 et aout 2020, le FPRC et le MLCJ, deux groupes rebelles avec des bases respectives à Ndélé et Birao, se sont affrontés à plusieurs reprises. Ces combats dénoncés par la communauté nationale et internationale, avaient fait plusieurs morts et plusieurs dizaines de blessés.

RJDH

Lu 224 fois
samedi, 07 novembre 2020 10:33 Écrit par  In SECURITE
Connectez-vous pour commenter