Centrafrique : la France réitère son soutien au processus électoral en cours

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : la France réitère son soutien au processus électoral en cours

 

BANGUI, le 06 novembre 2020(RJDH)---Dans un communiqué de presse publié ce vendredi 6 novembre 2020, l’ambassade de France à Bangui a renouvelé son attachement au processus des élections en Centrafrique. Ce soutien, dit le communiqué, se fait en pleine coopération avec les autorités centrafricaines et les institutions concernées, notamment l’Autorité nationale des élections et en coordination avec les partenaires internationaux du processus, en particulier l’Union européenne et les Nations unies.

 

L’ambassade de France en Centrafrique dans ce communiqué a énuméré plusieurs projets qui entrent dans le cadre d son soutien à l’organisation des élections à savoir, « le soutien à la Cour constitutionnelle, qui aide la Cour à remplir en toute indépendance ses missions cruciales pour la vie démocratique. Ce financement a ainsi permis, la formation des juges au contentieux électoral, une contribution au fonds du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) qui finance notamment l’organisation technique et logistique des élections. Cette contribution s’ajoute à la participation importante de la France via les financements de l’Union européenne », a rappelé le communiqué.

 

Cette contribution est aussi orientée dans le projet de l’Union européenne qui consiste à soutenir l’observation citoyenne des élections. « Ce financement permettra à un réseau d’organisations citoyennes centrafricaines d’observer le déroulement du vote pour garantir son caractère démocratique… », ajoute le document.

 

L’ambassade de France confirme qu’elle maintient son appui à ces projets tout en condamnant « la récente campagne de désinformation qui a visé le soutien qu’elle apporte au processus électoral à la demande de l’ANE. Face à cette atmosphère délétère et aux tentatives d’instrumentaliser son action dans le contexte des élections, l’ambassade n’apportera pas de nouveaux financements au processus électoral ».  

 

Elle continuera d’appuyer le processus électoral pour permettre, avec tous les partenaires du processus, l’organisation d’élections pacifiques et démocratiques.

 

RJDH

 

Lu 272 fois
vendredi, 06 novembre 2020 21:45 Écrit par  In INFO-ELECTIONS
Connectez-vous pour commenter