Centrafrique : Sylvain Patassé double candidat aux prochaines élections de 2020-2021

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : Sylvain Patassé  double candidat aux  prochaines élections de 2020-2021

BANGUI, 12 octobre 2020 (RJDH) ---Sylvain Patassé est choisi candidat aux élections législatives présidentielles de 2020-2021. Ce choix est fait par les membres de son parti Centrafrique Nouvel Elan (CANE) lors de leur congrès ordinaire du 07 au 09 dans la sous-préfecture de Nana Bakassa.

C’est dans la sous-préfecture de Nana-Bakassa à 365 Km de Bangui, dans la préfecture de l’Ouham au nord-ouest du pays, que Sylvain Patassé fils de l’ancien chef d’Etat Centrafricain, Ange Felix Patassé, a choisi pour annoncer sa double candidature à la présidentielle et aux législatives dans la localité de Nana-Bakassa ville natale de sa défunte mère Lucienne Patassé.

En acceptant d’être candidat pour la seconde fois sous la bannière du parti Centrafrique Nouvel Elan aux prochains scrutins de fin d’année, Sylvain Ngakoutou Patassé, a voulu être aux services de la population centrafricaine qui selon lui souffre énormément. « J’ai entendu votre appel qui témoigne de la confiance que vous avez, à ma modeste personne. Face aux souffrances de la population, j’ai décidé d’y répondre favorablement à votre appel. Oui j’accepte de poser ma candidature au nom du parti Centrafrique Nouvel Elan CANE de la prochaine élection législative et présidentielle ».

La reconstruction des liens sociaux longtemps divisés, la promotion des droits humains, et la création des conditions pour un développement durable, a posé Sylvain Ngakoutou Patassé comme les axes de sa gouvernance s’il serait élu. « Les objectifs primordiaux de la refondation de la nation que je préconise, viserons la promotion de la famille, garantir la dignité de l’homme dans la vie sociaux économique et assurer la sécurité économique et sociale à ceux qui sont dans l’impossibilité de subvenir à leur besoin primaire ». 

Ce 1er congrès ordinaire de cette formation politique, fondée en 2016, s’est tenu du 08 au 09 octobre 20 a été aussi l’occasion de revoir ses textes de base. Et sur le choix de la sous-préfecture pour abriter cette rencontre, Pierre Noel Gossy, Vice-président du parti CANE l’a justifié en ces termes : « Nous constatons avec amertume qu’après les indépendances les activités de toutes les institutions politiques de notre pays sont concentrées dans la capitale au détriment de nos concitoyens et concitoyennes longtemps martyrisé et abandonné à leur triste sort, alors qu’ils ont les mêmes droits que nous. C’est pourquoi nous avons voulu de tenir ce congrès  dans la sous-préfecture de Nana Bakassa pour se rapprocher de ces population abandonnée depuis les indépendances  » a-t-il expliqué   

Ketsia Kolissio

 

Lu 198 fois
lundi, 12 octobre 2020 14:24 Écrit par  In Politique
Connectez-vous pour commenter