Centrafrique : la commune de Bangandou enregistre une baisse considérable de production de l’or et diamant

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : la commune de Bangandou enregistre une baisse considérable de production de l’or et diamant

MBAIKI, 24 septembre 2020 (RJDH)---La production de l’or et diamant dans la commune de Mobomba connait une baisse, malgré l’amélioration des conditions sécuritaires dans cette zone déclarée conforme par le Processus de Kimberley depuis quelques mois.

Les raisons de cette baisse de production sont notamment la fraude, la contre bande, l’absence des bureaux d’achats, le manque de financement, l’incident sécuritaire et d’autres activités minières qui échappent au contrôle des services des mines qui sont présentées lors de la deuxième réunion trimestrielle du comité ce 21 septembre 2020 à Bagandou, commune de Mobomba dans la Lobaye.

Ces manquements rendent difficile la production de l’or et le diamant dans la zone, ce qui a pour conséquence, le faible rendement des produits miniers et les données statistiques durant ce dernier trimestre, a souligné le Maire Georges Mbicko de Bagandou ; coordonnateur du comité local de suivi de processus de Kimberley, « il y a deux raisons qui expliquent cette baisse de production de l’or et le diamant dans la commune de Moboma. Premièrement c’est sur le plan sécuritaire, parce qu’en juin dernier, des jeunes ont incendié le poste de police de Bagandou suite à l’assassinat d’un prévenu au cours de son transfert à Mbaïki et cela a eu des répercussions sur les activités minières. L’autre aspect, pendant la période de chenille, presque toutes les activités étaient orientées vers ce secteur », a-t-il relevé.

Pour la bonne marche des activités minières dans la zone, la sous-préfète de Mbaïki Angèle Semkomana, superviseur dudit comité a indiqué que des actions seront menées contre la fraude et la contre bande dans la région.

Les membres du comité local après avoir passé en revue toutes les activités, ont formulé des recommandations, notamment le déploiement urgent des forces de sécurité à Bagandou, le lancement des recherches des potentiels sites miniers en remplacement des autres épuisés, la sensibilisation des ouvriers et artisans et les autres acteurs miniers pour le paiement régulier de leurs cartes et patente.

Cette réunion trimestrielle financée par le DPAM, (Droits de Propriété et Artisanat Minier) intervient après la première tenue le 27 juin dernier. Elle s’inscrit dans le cadre du suivi des activités minières dans les zones déclarées conformes par le processus de Kimberley.  Plusieurs actions envisagées lors de la dernière réunion n’ont pas pu réaliser pour des raisons de sécurité et la pandémie de Covid 19.

Judicaël Yongo

Lu 113 fois
jeudi, 24 septembre 2020 13:06 Écrit par  In ENVIRONNEMENT
Connectez-vous pour commenter