Centrafrique : Bozoum compte des morts et des maladies après les exploitations minières chinoises

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Centrafrique : Bozoum compte des morts et des maladies après les exploitations minières chinoises

BOZOUM, 09 septembre 2020 (RJDH) ----Les sites miniers abandonnés par les sociétés chinoises à Bozoum dans l’Ouham-Pende après plus de deux ans d’exploitation, laissent des effets énormes sur l’environnement.

« Moins de 20 personnes sont mortes, des maladies telles que la rougeole, la diarrhée et le vomissement », selon les autorités locales, qui indiquent que ces pathologies apparaissent de manière récurrente. A cela s’ajoute, l’écroulement des terres dont sont victimes les jeunes de commune de Kouazo à 138 kilomètres de Bozoum.

Les témoignages des autorités locales et des habitants rapportent que « les localités de Boyélé et de Kouazo, zones minières exploitées par la société chinoise à 138 kilomètres de Bozoum dans l’Ouham-pende enregistrent de plus en plus des cas de décès et de maladies liées à la pollution de l’environnement. Ces cas sont liés parfois à l’utilisation des eaux polluées ou l’écroulement des terres après les fosses abandonnées par les chinois ».