Centrafrique : lancement d’un nouveau projet pour le retour des déplacés dans la Nana-Mambéré

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : lancement d’un nouveau projet pour le retour des déplacés dans la Nana-Mambéré

BANGUI, 02 septembre 2020 (RJDH) ---Environs 22 260 personnes vulnérables seront touchées par le projet « Kiri à léké ni » initié par le Haut-Commissariat des Nations-Unies pour les Réfugiés à Bouar, et lancé lundi 31 aout 2020 à Bouar, chef-lieu de la Nana-Mambere.

Ce présent projet a pour objectif la stabilisation des conditions d’existence et renforcement de la résilience des refugiés, déplacés et retournés ainsi que de leur communauté hôte en République Centrafricaine et au Cameroun.

Kotim Ngolssou de la Fédération Luthérienne Mondiale, explique que « c’est un projet que nous avons initié pour répondre aux problématiques de la sécurité alimentaire, de cohésion sociale mais aussi de la réintégration des réfugiés centrafricains vivant sur le sol qui sont en train d’entamer des procédures de retour et comme vous le savez, l’opération de retour facilitée par le HCR a commencé l’année dernière et est interrompue avec l’avènement du Covid 19 ».

Trente communautés vivant dans vingt-cinq villages de la Centrafrique et quatre camps des réfugiés au Cameroun Est sont ciblées. Pour cela, un fonds à hauteur de 3, 2 millions d’euros a été octroyé par le gouvernement Allemand et la Fédération Luthérienne Mondiale est retenue pour sa mise en œuvre.  

Le préfet de la Nana-Mambéré Marcel Bagaza y voit dans ce nouveau projet un signe de soulagement pour les centrafricains déplacés dans les régions voisines de Cameroun. « Ce financement vient donner sans doute un soulagement aux préfectures frontalières ciblées et je l’espère pour les régions voisines du Cameroun confrontées à ces multiples crises. »

Constant Ndolo Babou

Lu 108 fois
mercredi, 02 septembre 2020 13:36 Écrit par  In HUMANITAIRE
Connectez-vous pour commenter