Centrafrique : l’URCA appelle à plus de responsabilités le Président Touadera face aux agissements de Didacien Kossimatchi

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : L’URCA appelle à plus de responsabilités le Président Touadera face aux agissements de Didacien Kossimatchi

BANGUI, 23 aout 2020, (RJDH)---L’URCA prend acte de la déclaration de Didacien Kossimatchi sur les ondes de la radio nationale, samedi 23 aout, appelant les jeunes de son mouvement Talitha Koum à s’en prendre physiquement au leader de l’opposition démocratique, d’Anicet Georges Dologuélé. L'URCA appelle le Président de la République à prendre ses responsabilités face aux agissements de ce dernier. Position exprimée ce dimanche 23 aout 2020.

Pour l’URCA, par la voix de Christian Gazam Betty, conseiller en communication d’Anicet Georges Dologuele, le Président Touadera doit prendre ses responsabilités face à cet énième appel à la haine d’un des cadres de son parti. « Ce cadre du MCU a clairement dit que la jeunesse viendra saisir M. Anicet Georges Dologuélé sur les ondes de Radio Nationale. Ce cadre était entouré des directeurs de la radio et de la télévision dans une conférence de presse, et a fait une déclaration en faisant appel à la haine. C’est que le Président de la République est d’accord avec cela, non seulement le Président de la République, c’est que le ministre de la communication est d’accord avec cela, non seulement le ministre de la communication, c’est que le premier ministre est d’accord avec cela », note-t-il.

Face à cette déclaration, selon Christian Gazambeti, « La réponse de l’URCA, la réponse de la jeunesse de l’URCA est très simple. Nous demandons au président de la République une seule chose. M. le Président, un cadre de votre parti a dit, ils vont venir saisir M. Dologuélé. Notre réponse est : venez le chercher », a-t-il déclaré.

L’URCA ne va pas rester les bras croisés car elle entend saisir les instances de régulation des médias en Centrafrique à savoir le Haut Conseil de la Communication sur la question. « Nous allons très clairement saisir le HCC, nous allons très clairement saisir la radio nationale qui est notre radio pour demander des explications parce qu’un droit de réponse ne nous intéresse pas. Comment peut-on laisser aujourd’hui un centrafricain aller proférer des menaces envers un autre centrafricain sur la radio nationale qui appartient aux centrafricains. C’est parce qu’il est MCU, c’est parce qu’il est proche du pouvoir qu’il peut aller et de parler comme il veut, d’insulter comme il veut ? », s’est indigné Christian Gazambeti.

« Nous disons que l’opinion nationale et l’opinion internationale doivent mettre un grand coup d’œil sur ce qui est en train de se passer. Donc, le Président Touadera joue avec le feu », prévient-il.  

Pour rappel, la réaction de l’URCA fait suite à la sortie médiatique de Didacien Kossimatchi, en date du 22 aout estimant que le Président de l’URCA, selon ses dires, aurait traité les centrafricains de mouton lors d’une interview accordée à un média en place.

Cyrille Wegue

Lu 416 fois Dernière modification le dimanche, 23 août 2020 14:42
dimanche, 23 août 2020 13:01 Écrit par  In Politique
Connectez-vous pour commenter