Centrafrique : le projet « I yeke oko » développe un plan de riposte contre la Covid 19 dans quatre communes de Berberati

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : le projet « I yeke oko » développe un plan de riposte contre la Covid 19 dans quatre communes de Berberati

BANGUI, 14 aout 2020(RJDH)---- Le projet « I yeke oko » financé par la France et mis en œuvre par le consortium d’ONG internationale, développe plusieurs plans de réponses à l’engagement communautaire sur le respect des gestes barrières contre la Covid 19 et au développement d’activités de soutien psychosocial. Quatre communes de Berberati dans la Mambéré-Kadéï sont visées par le projet qui durera quatre ans.

Les membres du consortium du projet « I Yéké Oko » ont réorienté leur intervention pour accompagner les activités de riposte contre la propagation de Covid 19 au niveau institutionnel, à travers un appui à l’élaboration et la mise en œuvre des plans de réponse de 4 communes de la Mambéré-Kadéï, via la communication des risques et l’engagement communautaire. L’intervention prend en compte, les activités liées au respect des gestes barrières et le développement d’activités de soutien psychosocial.

Dans le communiqué de presse publié le 10 aout dernier, l’Agence française de développement (AFD), qui finance ce projet, a fait don de « 390 dispositifs de lavage des mains et 2350 masques de protection pour, d’une part, accompagner ces actions de riposte et d’autre part, permettre la mise en œuvre des autres activités du projet dans le respect des mesures de prévention de l’épidémie », peut on lire dans le communiqué.

Ce matériel a été fabriqué par des jeunes apprentis centrafricains formés par l’Agence centrafricaine pour la formation professionnelle et l’emploi (ACFPE) aux métiers de la couture, de la menuiserie, de la soudure et de la sérigraphie, dans le cadre d’un programme de formation professionnelle financé par l’AFD. Les dispositifs de lavage de main et les masques artisanaux ont été transportés de Bangui à Berberati grâce à l’appui de l’organisation Humanité et Inclusion–Fédération Handicap International.

Les dispositifs et masques sont distribués par les membres du consortium à savoir la Croix-Rouge française, l’Iram et Norwegian Refugee Council aux communes et services techniques déconcentrés partenaires, aux formations sanitaires et aux associations locales notamment la Croix-Rouge centrafricaine et des mécanismes communautaires de résolution des conflits, etc. Ils ont aussi été mis à disposition dans les sites clés tels que les chefferies des localités d’intervention.  

Le projet I Yéké Oko –« On est ensemble » en langue sango vise à contribuer au développement équilibré et durable des territoires touchés par les déplacements de populations causés par la crise centrafricaine, dans la Mambéré-Kadeï en République centrafricaine et dans la Kadey au Cameroun.  

Ce projet transfrontalier de 4 ans est financé à hauteur de 12 millions d’euros par la France, à travers l’Agence française de développement. Il est mis en œuvre par Action Contre la Faim, CARE, la Croix-Rouge française avec la Croix-Rouge camerounaise et la Croix-Rouge centrafricaine, l’Iram et Norwegian Refugee Council. Il aspire à avoir un impact structurant sur les territoires et les populations locales », précise le communiqué de presse.

Il renforcera la gouvernance locale, la fourniture d’équipements et d’autres programmes de formations et la création d’instances de concertation. Ce projet intègre le volet social, la gestion concertée des espaces, notamment entre éleveurs et agriculteurs, assistance légale et psychosociale aux victimes de la crise. Il permettra à la relance de l’économie rurale, la formation professionnelle dans des activités innovantes et la réhabilitation d’infrastructures.

Judicaël Yongo

Lu 138 fois
vendredi, 14 août 2020 15:48 Écrit par  In SOCIETE
Connectez-vous pour commenter