Imprimer cette page

Centrafrique : des leaders politiques très critiques à propos des 60 ans d’indépendance du pays

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : des leaders politiques très critiques à propos des 60 ans d’indépendance du pays

BANGUI, 13 aout 2020(RJDH)---Depuis 60 ans d’indépendance, les lignes selon certains leaders des partis politiques centrafricains, n’ont pas bougé sur tous les plans notamment politique, social et économique. Ces réactions ont été exprimées à l’occasion de la célébration du 13 aout 2020, date de la proclamation de l’indépendance de la République Centrafricaine, autre fois  Oubangui-Chari.

Pour le président du parti la Renaissance pour le développement durable, Augustin Agou, le pays évolue en reculant. Ce qui se justifie selon lui, par le manque des infrastructures adéquates, « après 60 années d’indépendance, rien a progressé dans ce pays. Au contraire nous sommes en train de régresser jour en jour, d’année en année. D’abord cela a commencé aux temps de Jean Bedel Bokassa qui peut faire ce qu’il pouvait », a déploré le leader de cette formation politique.

Cette date, ajoute Me Crépin Mboli-Goumba devrait etre l’occasion de célébrer l’indépendance en pompe. Car il s’agit de celle de la République Centrafricaine qui a passé tant d’années sous l’empire coloniale française, « le 13 aout doit être la fête célébrée à l’instar des autres pays de la sous-région avec beaucoup de magnificence. Comment expliquer qu’un peuple après toutes ces années, continue à perpétuer l’imposture historique de célébrer le 1er décembre plus que le 13 aout ».

Pour que le pays connaisse un vrai essor, il est important qu’il y ait un renouvellement de la classe politique, insiste Augustin Agou, « premièrement,  cela doit se passer par le renouvellement de la classe politique chez nous en RCA. Pour que les nouveaux leaders arrivent avec de nouvelles visions pour essayer de reprendre les choses en main, puisque que tout est à refaire dans ce pays » insiste-t-il.

La République Centrafricaine a été proclamée le 13 aout 1960 par le feu président David Dacko. 60 ans aujourd’hui, plusieurs observateurs nationaux et internationaux pensent que le pays évolue à dent de scie.  

RJDH

Lu 215 fois
jeudi, 13 août 2020 14:25 Écrit par  In Politique
Yongo

Dernier de Yongo

Connectez-vous pour commenter