Centrafrique : le Comité du Conseil de sécurité concernant la République centrafricaine ajoute le nom de A. Sidiki à sa liste relative aux sanctions.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : le Comité du Conseil de sécurité concernant la République centrafricaine ajoute le nom de A. Sidiki à sa liste relative aux sanctions.

BANGUI, 07 aout 2020 (RJDH)---Le Comité du Conseil de sécurité concernant la République centrafricaine ajoute le nom de Abass Sidiki à sa Liste relative aux sanctions, a annoncé l'ONU dans un communiqué publié le 05 août 2020.

L’ONU reconnait dans ce communiqué que Abass Sidiki, leader de la milice Retour, Réclamation et Réhabilitation (3 R), active en République centrafricaine (RCA), a tué, torturé, violé et déplacé des civils, il s’est livrée au trafic d’armes, à des activités de taxation illégales et s’est engagée dans une guerre avec d’autres milices depuis sa création en 2015.

Le communiqué du comité des sanctions de l’ONU a relevé que celui-ci a également participé à des actes de torture. « Par exemple, le 21 mai 2019, il a tué 34 civils non armés dans trois villages, exécutant sommairement les hommes adultes. Bi Sidi Souleman, précise les nations-unies, a ouvertement confirmé à une entité des Nations Unies qu’il avait dépêché certains de ses éléments dans les villages en question à la date des faits, sans toutefois admettre avoir donné l’ordre de tuer ».

Cette sanction des Nations-Unies intervient dans un contexte où la MINUSCA a lancé depuis juin une opération militaire dénommée A La Löndö contre les 3R.

Vianney Ingasso

Lu 170 fois
vendredi, 07 août 2020 15:37 Écrit par  In SECURITE
Connectez-vous pour commenter