Centrafrique : la MINUSCA met en garde les groupes armés qui perturberaient le processus électoral

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : la MINUSCA met en garde les groupes armés qui perturberaient le processus électoral

BANGUI, 03 aout 2020 (RJDH)---La MINUSCA annonce son soutien au processus électoral et ne tolèrera pas qu’un groupe armé perturbe les opérations d’enrôlement des électeurs en cours, avait déclaré la semaine dernière M. Charles Bambara, porte-parole intérimaire de la MINUSCA.

La MINUSCA a un plan de sécurisation des opérations électorales et ne ménagera aucun effort à le faire appliquer, a fait savoir Charles Bambara, tout en relevant que les agents recenseurs déployés dans le nord-ouest du pays seront escortés et protégés par les forces onusiennes dans les zones contrôlées par les 3 R. « Cette route devrait être empruntée par un convoi de 14 véhicules de l’ANE pour rejoindre l’Ouham-Pende pour des opérations d’enrôlement des électeurs. En attendant la pacification de cette route, il a été demandé au convoi de l’ANE de pouvoir attendre à Bouar. Donc aucun groupe armé, à part celui des 3R, n’a empêché le déploiement des véhicules de l’ANE », explique-t-il.

Pour le porte-parole des forces de la MINUSCA, Mohamed Benamer, la MINUSCA ne laissera aucun groupe armé faire obstruction au processus en cours. « La MINUSCA ne laissera pas les groupes armés perturbés le processus électoral en cours qui est le seul chemin de la démocratie. Le déploiement de nos forces dans l’ouest va d’ailleurs permettre de réinstaller le processus dans la zone. L’opération « A LA LONDO » est aussi un signal d’alerte pour des groupes armés qui voudraient s’ingérer illégalement dans le déroulement des étapes électorales en cours », prévient le porte des forces onusiennes en Centrafrique.

Vianney Ingasso

Lu 138 fois
lundi, 03 août 2020 15:52 Écrit par  In SECURITE
Connectez-vous pour commenter