Centrafrique : l'UNFPA présente les résultats à mi-parcours de ses activités de 2020

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : l'UNFPA présente les résultats à mi-parcours de ses activités de 2020 

BANGUI, 31 juillet 2020 (RJDH)--Présentation ce jeudi des résultats à mi-parcours des activités de l’UNFPA aux professionnels des médias à Bangui. Les activités semestrielles de cette agence onusienne ont été réalisées dans le contexte actuel de la pandémie de la covid19.

Ce café-presse a permis à l'UNFPA de communiquer sur le semestre en termes des réalisations dans un contexte où la crise de la Covid19, survenue en mars 2020 a pu affecter la bonne tendance des résultats.

Au regard du ralentissement des activités de terrain, liées à la Covid-19, l'UNFPA, qui a aussi prévu des activités de lutte contre cette pandémie vers ses cibles principales notamment les adolescents, les jeunes et les femmes et se place dans la logique de la continuité de service en lien avec son mandat et ses trois résultats transformateurs.

Dr Cissé Aboubacar, Représentant adjoint de l'UNFPA, rappelle les transitoires des activités de son agence pour la suite de l'année et plus tard jusqu'en 2021, « Nous ferons en sorte qu’il ait une continuité de l’ordre de service en matière de la santé maternelle, de la planification familiale, de la santé de la reproduction et qu’il ait la continuité dans la prise en charge des VBG qui constituent une priorité en Centrafrique ».

Lutte contre les VBG, toujours une préoccupation

Sur la question de la lutte contre les VBG, il ressort qu’au premier semestre dans la ville d'Obo, cette agence onusienne a enregistré et orienté pour la prise en charge 428 cas parmi lesquels 422 du sexe féminin. Ceci reste une préoccupation au regard des données déjà disponibles. Au plan national, 2.845 cas ont été enregistrés alors que le pays en a enregistré 13.028 en 2019.

En matière de réponse, 1.886 survivantes des VBG ont bénéficié de la prise en charge psychosociale, 4.023 kits de dignité distribués ont permis de restaurer la dignité des personnes survivantes des VBG. Au moins 20 cartons de kits post viol permettant la prise en charge de 1.000 survivantes de violences sexuelles ont été fournis aux partenaires de prise en charge médicale.

Dans la localité Zemio, il ressort des présentations la mise en place d'un « One Stop Center » avec l'appui de l'ONG Alima. Au moins 11 organisations féminines de Zemio mais aussi de Bangui ont reçu des kits pour les activités génératrices de revenu.

Le premier semestre est affecté par la pandémie de Covid19 mais aussi l'insécurité et la dégradation des routes, freinant ainsi l'élan de certaines interventions sur le terrain.

Fridolin Ngoulou

Lu 36 fois Dernière modification le samedi, 01 août 2020 11:07
vendredi, 31 juillet 2020 14:25 Écrit par  In Femme/Enfant
Connectez-vous pour commenter