Centrafrique : les Etats-Unis se félicitent des efforts du gouvernement dans la lutte contre la traite des personnes

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : les Etats-Unis se félicitent des efforts du gouvernement dans la lutte contre la traite des personnes

BANGUI, 30 juillet 2020(RJDH) --- Dans un rapport publié à l’occasion de la journée mondiale des victimes de la traite des êtres humains, les Etats-Unis saluent les efforts du gouvernement centrafricain en matière de protection des enfants. Une déclaration faite par l’ambassadrice des Etats-Unis à Bangui Lucy Tamlyn ce 29 juillet 2020.

Les deux dernières années, précise le rapport, la République Centrafricaine a été classée sur la liste de surveillance, « en raison de graves problèmes et les efforts qui n’étaient pas à la hauteur de protection de personnes en Centrafrique. Les États-Unis réaffirment la ferme volonté de lutter contre l’esclavage moderne dans le pays », a déclaré Lucy Tamlyn, Ambassadrice des Etats-Unis en Centrafrique.

« Cette année, je suis vraiment heureuse de vous dire que la Centrafrique a été mise à niveau au classement de reconnaissance des efforts qui ont été faits. Les USA reconnaissent à leur  juste valeur, les efforts que le gouvernement a déployé pendant la période correspondant à ce problème notamment la mise en place d’un comité interministériel de la lutte contre la traite de personne, l’adoption d’un plan d’action nationale 2020-2021 et le reste seulement la promulgation de la loi portant protection de l’enfance », ajoute-t-elle.

Des milliers d’enfants soldats, sont les principales victimes de la traite en Centrafrique, les enfants qui travaillent dans les mines, les enfants qui sont envoyés ailleurs pour travailler en tant que domestiques. Parmi ces victimes, on compte aussi des adultes, les femmes prostituées. « Certes, beaucoup reste à faire, mais je crois fermement qu’avec une bonne volonté et sur le leadership du président Faustin Archange Touadera, la Centrafrique continuera à faire des progrès ».  

Lucy Tamlyn appelle les autorités centrafricaines à prendre des mesures notamment l’d’identification des victimes afin de leur donner des soins nécessaires pour qu’elles retrouvent leur dignité et leur liberté. Il faut aussi engager des poursuites judiciaires contre les malfaiteurs qui gèrent le réseau criminel.

La journée mondiale de lutte contre la traite de personnes est célébrée le 30 juillet de chaque année. Une journée instaurée par les Nations-Unies pour lutter contre les pratiques néfastes faites aux enfants et aux adultes surtout par des groupes armés.

Judicaël Yongo

Lu 43 fois
jeudi, 30 juillet 2020 15:39 Écrit par  In JUSTICE
Connectez-vous pour commenter