Centrafrique : Des agents recenseurs bloqués à Bouar pour des contraintes sécuritaires et logistiques

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : Des agents recenseurs bloqués à Bouar pour des contraintes sécuritaires et logistiques

BANGUI, 27 juillet 2020 (RJDH)---Les agents tablettes déployés dans une partie de la Nana-Membré et de l’Ouham-Pende sont encore bloqués à Bouar depuis près de trois semaines pour des raisons sécuritaires et logistiques. Une information confirmée au RJDH par des sources proches de l’Autorité Nationale des Elections(ANE) dans la localité.

Deux semaines après le déploiement des agents recenseurs dans la Nana-Mambéré, ceux-ci sont restés sur place à cause non seulement de l’insécurité dans la région, mais aussi des dispositifs qui ne sont pas encore mis en place.

Une situation déplorée par plusieurs agents stoppés à Bouar. « Après notre déploiement dans la Nana-Mambéré, nous éprouvons beaucoup de difficultés notamment en terme de logement. C’est sur le peu que l’ANE nous donne qu’on devrait assurer notre hébergement, mais puisque nous ne sommes pas encore arrivés dans notre zone, nous ne pouvons pas vraiment payer les loyers sans compter la ration alimentaire qui s’impose aussi. C’est pourquoi nous dormons à même le sol à la gare routière », a-t-il déploré.

Le véhicule qui devrait les amener dans leurs zones établies par l’ANE, les a aussi abandonnés, poursuit cette source.  « La plupart de véhicule avec lesquels nous sommes venus nous a laissé selon l’accord entre eux et l’ANE. Normalement, il est prévu que ces véhicules passent seulement cinq jours. C’est ainsi qu’après avoir passé cinq jours, ils ont décidé de retourner à Bangui. Nous ne savons pas par quels moyens, nous allons nous rendre dans notre zones d’enrôlement », s’est inquiétée cette source.

Pour un responsable de l’ANE de Bouar après avoir tenu une réunion avec les autorités et les agents, l’ANE a prévu renvoyer pour une deuxième fois les véhicules, afin de remédier à ce problème. Contactée par le RJDH, l’Autorité Nationale des Elections, n’a pas répondu à notre appel.

Selon des informations encore non officielles, certains agents recenseurs seraient déjà en route pour Bangui suite aux problèmes qu’ils ont rencontrés.

La situation sécuritaire dans la Nana-Mambéré et une partie de l’Ouham-Pendé reste encore fragile malgré les interventions des forces onusiennes dans cette partie du pays. Cependant, plusieurs villages de la commune de Niem-Yéléwa et des régions de l’Ouham-Pendé n’ont pas encore commencé les opérations du recensement électoral, alors qu’à Bangui, elles ont pris fin ce 27 juillet 2020.

Ketsia Kolissio.

Lu 130 fois
lundi, 27 juillet 2020 16:25 Écrit par  In INFO-ELECTIONS
Connectez-vous pour commenter