Centrafrique : Des Forces de Sécurité Intérieure dotées en moyens roulants pour le rétablissement de la sécurité

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : Des Forces de Sécurité Intérieure dotées en moyens roulants pour le rétablissement de la sécurité

BANGUI, le 23 juillet 2020(RJDH) ---L’Union Européenne vient de doter les Forces de Sécurité Intérieure en matériel roulant. Il s’agit des éléments de la gendarmerie nationale, de la police, de la Douane et des eaux et forêts, chasse et pêche. La remise de ce don a eu lieu hier mercredi 22 juillet 2020 à Bangui. Un appui qui s’inscrit dans le cadre de la restauration de l’autorité de l’Etat.

Ce don de l’Union Européenne s’inscrit dans le cadre du programme de redéploiement des forces de défense et de sécurité sur l’ensemble du territoire. Au total 39 motos ont été remises et seront réparties dans les forces notamment de la gendarmerie, de la police, de la douane et des agents eaux et forêts à travers le pays.

C’est une nouvelle étape explique Jean Coste Dao Chargé de mission à l’Union Européenne en Centrafrique qui va dans le renforcement des capacités des forces nationales, « ce projet a été confié à Civil Pol, pour le redéploiement des forces de sécurité intérieure sur le corridor Beloko-Bangui, c’est une nouvelle étape qui commence aujourd’hui, avec des moyens mobiles. Car c’est important pour que les éléments de la police, gendarmerie, de la douane et les agents des eaux et foret puissent se faire rayonner l’autorité de l’Etat et rassurer les populations,et leurs fournir un service publique de sécurité dont elles ont besoin », a souligné le chargé de mission à l’occasion de cette cérémonie.

Pour Henry Wanze Linguissara  Ministre de la Sécurité publique, c’est un sujet de satisfaction d’avoir réceptionné cet appui, « c’est avec beaucoup de joie que nous recevons aujourd’hui ces motocyclettes de la part de l’Union Européenne. Au moment où notre pays traverse une période de crise, l’Union Européenne ne cesse de nous appuyer de manière multiforme à rétablir la sécurité et l’autorité de l’Etat» a-t-il déclaré.

La gestion de ces motocyclettes est conditionnée par un contrat entre le Ministèrede laSécurité publique et les futurs bénéficiaires de ces engins.

Carlos Watou

Lu 143 fois
jeudi, 23 juillet 2020 14:56 Écrit par  In SECURITE
Connectez-vous pour commenter