Centrafrique : Des habitants de la capitale très critiques au sujet de dialogue proposé par Sidiki de 3R

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : Des habitants de la capitale très critiques au sujet de dialogue proposé par Sidiki de 3R

BANGUI, le 07 juillet 2020(RJDH)----Le dialogue proposé par le mouvement armé 3R de Sidiki n’est pas apprécié par des auditeurs du RJDH qui ont réagi dans « Regard des auditeurs », une émission interactive de la radio. Cette proposition a été vivement critiquée par la plupart des habitants qui ont donné leurs avis sur la question.

La proposition de 3R relative au dialogue n’est pas appréciée par les auditeurs de la radio Fréquence-RJDH dans l’émission « Regard des auditeurs » de ce mardi 7 juillet 2020.

« Nous sommes fatigués à chaque fois d’écouter les mêmes scénarios. 3R est l’un des signataires de l’Accord politique pour la paix et la réconciliation en Centrafrique, et que disent les dispositions prévues en cas de violations ? » S’interroge cet auditeur.

D’autres accusent les autorités d’être très clémentes avec le leader des 3R. Ils fondent leurs arguments sur la non-action surtout militaire du pouvoir de Bangui face aux attaques répétées contre la position des FACA et des habitants au nord-ouest du pays, « les autorités sont très indulgentes avec Sidiki. Pourquoi depuis toujours, le leader et ses éléments commettent des graves violations des droits de l’Homme dans le nord-ouest et que les autorités ne disent rien. Tout cela, parce qu’il y a une complicité à ce niveau-là », s’est remonté Yves, un auditeur.

Dans ce communiqué, Abbas Sidiki avertit le gouvernement et la Minusca qu’en en cas d’attaque contre ses positions, le 3R selon ses termes : « rendra le nord-ouest ingouvernable. Et le gouvernement assumera toutes les conséquences sur les populations civiles » peut –on lire dans le document dont le RJDH a eu copie.

Même si la population s’est vivement opposée à la proposition de dialogue de Sidiki, la Minusca ouvre une chance au 3R de revenir dans l’accord dont lui-même est signataire.

Le gouvernement, accusé par certains habitants d’être en connivence avec le 3R, depuis jusqu’à ce jour, n’a pas encore réagit sur cette menace et la proposition de dialogue de 3R. Le RJDH a tenté en vain d’entrer en contact avec le porte-parole du gouvernement.

RJDH.

Lu 131 fois
mardi, 07 juillet 2020 14:45 Écrit par  In SECURITE
Connectez-vous pour commenter