Centrafrique : l’UPC multiplie les barrières dans le Haut-Mbomou

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : l’UPC multiplie les barrières dans le Haut-Mbomou

BANGUI, 26 Juin 2020 (RJDH) --- Dans le Haut-Mbomou, des barrières illégales sont érigées dans les villes sous contrôle des combattants de l’UPC, notamment Mboki, Zemio et Bambouti. Sur ces barrières, des exactions sur la population sont commises par ces combattants rebelles.

Après les violents combats qui avaient opposé les combattants rebelles de l’UPC et les éléments des forces armées centrafricaines au mois de mai, de sources locales a-t-on appris, ces derniers ont intensifié leur présence dans les villes de Mboki, Zemio et Bambouti en érigeant des barrières sur les principaux axes en dépouillant les passants.

Un habitant de Mboki, joint au téléphone ce vendredi 26 juin 2020, témoigne : « la population est exacerbée par les agissements de ces rebelles qui depuis leur dernier revers d’Obo, sont devenus très agressifs envers la population locale qu’ils qualifient de traitre. »

Du coup les grandes entrées de ces villes de l’Est du pays sont barricadées.   A l’entrée et à la sortie des villes de Zemio, Mboki, et Bambouti frontalières du Sud- Soudan, poursuit-elle. « Les usagers de moto qui empruntent cette voie doivent payer des frais de formalité exorbitants, car beaucoup sont des commerçants, mais à côté, il y a des particuliers, patients souffrants de maladies virales et chroniques qui doivent se rendre dans les grands centres hospitaliers d’Obo ou de Zémio qui en pâtissent », nous confie-t-elle.  

Pour une autre source locale fuyant Zemio pour se retrouver à Obo, elle rapporte que toute personne qui ne veut pas se soumettre à ces conditions, « est victime d’insultes, de menaces et de traitements inhumains. Nous voyageons la peur au ventre sur ces axes », dit-elle. Face à cela, la population demande aux autorités du pays de leur venir en aide.

Depuis que les combattants rebelles de l’UPC ont investi les régions de Haut-Mbomou, au sud-est du pays, la sécurité se détériore de plus en plus.

RJDH

Lu 288 fois
vendredi, 26 juin 2020 16:24 Écrit par  In SECURITE
Connectez-vous pour commenter