Imprimer cette page

Centrafrique : les prix sur le marché sont restés stables à Bangui en provinces, selon l’ICASEES

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : les prix sur le marché sont restés stables à Bangui en provinces, selon l’ICASEES

BANGUI, 23 juin 2020 (RJDH)---Les prix des produits de première nécessités et des denrées alimentaires sont restés stables à Bangui et dans certaines villes de l’intérieur du pays. Tandis qu’à Obo dans le Haut Mbomou, les prix ont grimpé allant de 10 à 60 %. C’est ce qu’a fait savoir Blaise Bienvenu Ali directeur général de l’Institut Centrafricain des Statistiques des Etudes Economiques et Sociales, le 19 juin.

Dans sa présentation hebdomadaire, les statistiques des prix des produits alimentaires de la semaine du 8 au 13 Juin 2020, l’ICASEES a noté que l’évolution des prix sur les différents marchés de Bangui et des provinces est stable. « On a constaté une légère augmentation des prix du haricot. Les autres prix des produits qui ont connu une hausse mais relativement légère, sont le riz, le sucre et la viande de bœuf. En ce qui concerne le haricot, cette hausse se justifie par la période de soudure qui fait que les principales localités qui alimentent Bangui n’ont pas pu l’acheminer vers la capitale », note l’ICASEES.

Quant au transport des marchandises, « le nombre des camions a augmenté de 261 soit 38 % par rapport à la semaine précédente qui est de 189 due au retard dans la retransmission des résultats des tests des camionneurs à la frontière entre 7 à 10 jours. Suite à un incident qui a causé la mort à un éleveur peulh, le prix de la viande a connu une hausse. Les commerçants craignent pour une pénurie de viande sur le marché à Bangui ».

A Obo, dans le Haut-Mbomou, les prix sont passés de 10 à 60 %. « Un litre de carburant coute aujourd’hui 7 000 frs contre 2 000 frs avant les violences du mois de mai, à titre d’exemple », a indiqué Blaise Bienvenu Ali.

Ces rapports présentés hebdomadairement par l’ICASEES sont envoyés au Gouvernement pour infléchir la tendance nationale.

Jocelyne Nadège Kokada

Lu 230 fois
mardi, 23 juin 2020 16:00 Écrit par  In ECONOMIE
Kokada

Dernier de Kokada

Connectez-vous pour commenter