Centrafrique : trois soldats centrafricains tués dans une embuscade dans la Nana-Mambéré

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Centrafrique : trois soldats centrafricains tués dans une embuscade dans la Nana-Mambéré

BANGUI, 22 juin 2020 (RJDH)---Trois éléments de force de défense et de sécurité ont été tués dans une embuscade à Besson par les combattants rebelles des 3R, dans la Nana-Mambéré, dimanche 21 juin alors qu'ils étaient en patrouille de sécurité avec la MINUSCA.

De source généralement bien informée, l’attaque, perpétrée par les éléments rebelles de 3R (Retour, réclamation et réhabilitation), a fait 3 morts et une dizaine de blessés du côté des forces régulières.

Joint au téléphone, Vladimir Monteiro, porte-parole de la MINUSCA, admet qu’il s’agit d’une embuscade des éléments des 3R. « Le dimanche 21 juin dans les environs de 20 heures, des éléments d’Abass Sidiki ont lâchement attaqué une patrouille conjointe MINUSCA-FACA sur l’axe Koundé à 8 km de Besson causant la mort à deux éléments des forces armées centrafricaines et d’un gendarme. C’est encore une violation de l’APPR des 3R. La MINUSCA continuera avec les FACA ses opérations dans la région contre les 3R pour mettre fin à l’expansion de ce groupe armé dans l’ouest du pays », précise-t-il.

Pour le chef d’état-major des 3R, Général Bobo, il accuse les FACA d’avoir déclenché les hostilités en premier contre leur position au village de Tino à 8 Km de Besson. « Ce sont les forces armées centrafricaines qui ont tiré en premier sur les 3R au village de Tino à 8 km de Besson. Nous avons détruit et incendié leur véhicule. Nous avons aussi récupéré 8 armes dont 4 obus.  Nous comptons 7 morts dans le rang des forces armées centrafricaines », dit-il.

Le mercredi 17 juin, la Minusca et les FACA avaient lancé une opération contre les positions des 3R dans la Nana-Mambéré et l’Ouham-Péndé. L’objectif, selon la MINUSCA est de mettre fin aux violences du mouvement rebelle 3R contre les populations civiles et l’État.

Winny Touguele

Lu 188 fois
lundi, 22 juin 2020 15:02 Écrit par  In SECURITE
Connectez-vous pour commenter